Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Communauté de communes
Intermarché
AlloIncendie
Temps2SPORT
Forgiarini
Conseil Général du Bas-Rhin
Région Alsace

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
RhinClimatisation
Petry
Ville d'Erstein
FIDUEST
FischerKientzi
Crédit Mutuel

Illkirch - Erstein 1: 29-24: Erstein ne tient pas la distance

En se rendant chez les voisins d’Illkirch les ersteinois pensaient bien ramener les trois points de la victoire.

Le début de match voit les deux équipes très fébriles, les défenses prennent le pas sur les attaques et le tableau de marque n’avance que très lentement 2 à 2 à la sixième minute. Les sucriers en noir pour ce match réussissent un premier petit écart de deux buts vers la quinzième minute surtout grâce à une défense en 0-6. Petit mise au point du coach local et ceux ci reviennent à égalité à la vingtième 8 partout. Les visiteurs ne s’en laissent pas compter et reprennent les devants 5 minutes plus tard avec un écart de 4 buts cette fois, la défense fonctionne bien et en attaque le ballon va vite et surtout au fond des buts des locaux, 12-8 pour les noirs à la vingt cinquième. Que se passe-t-il à ce moment là ? Subitement trois montées de balle n’aboutissent pas, par précipitation, par manque de concentration, toujours est-il qu’Illkirch revient tranquillement au score à la mi temps 13 à 13.

Pendant la mi temps les consignes sont claires, plus de concentration sur les transmissions, un peu plus d’agressivité en défense et surtout mettre du rythme en attaque. Sur le terrain c’est tout le contraire, les visiteurs cafouillent leur handball, la défense laisse faire et les ballons sont gentiment rendus à l’adversaire qui n’en demandait pas tant. Tranquillement mais sûrement l’écart se creuse en faveur des locaux. Les ersteinois changent de défense pour passer à une 2-4, mais rien n’y fait les tireurs d’Illkirch continuent leur petit bonhomme de chemin surtout qu’en attaque les sucriers ne trouvent plus de solutions. Pour couronner le tout deux joueurs d’Erstein sont blessés et l’effectif devient juste. Le match se termine avec un écart de cinq buts en faveur des locaux 29 à 24.

Il faudra se motiver pour la suite car le calendrier n’est pas vraiment favorable avec la réception du leader Soultz Bollwiller Guebwiller samedi au SIVOM .

Gardiens : Schwartz et Goussas

Joueurs : Ehrhart 5, Grass 3, Finger 2, Kuchler 2, Wirtz 1 , Flecksteiner 7, Schaerlinger 4, Leaune, Wunsch et Boutonnet.

Erstein 1 - Masevaux: 34 - 32 - En toute Zen'itude.

En cette fin de semaine, l’équipe fanion recevait Masevaux, une équipe que nous ne connaissions pas encore car nouvellement promue. Toutes les interrogations étaient donc possibles surtout aux vues de la prestation de la semaine dernière qui a jeté un coup de froid au moral des troupes.

Après un début de match plein de retenu de la part des locaux, les choses se sont un peu animées sous l’impulsion peut-être de notre gardien qui nous a gratifié d’une série impressionnante d’arrêts puisque à la cinquième minute il en comptait déjà 6. Autant dire qu’il était tout content le Zen de pouvoir jouer un Une. En tout il en fera 17… Pas mal pour un retraité ! Les deux équipes se tiennent au coude à coude et se rendent but pour but jusqu’à la mi-temps où l’on regagnera les vestiaires sur un score de 14/15 pour les Masopolitains. Une mise au point s’avérait nécessaire ce qui fut fait de fort belle manière par le coach.

A la reprise, les choses étant dites et les remotivations étant faites par le staff… ah je vois que vous tiquer ! eh oui un homme seul c’est un coach à partir du moment où il y en a deux, c’est un staff wouarfff, les locaux n’arrivent toujours pas à décoller et à faire le "trou ".

Et se font même distancer de 5 buts. C’est le moment choisi par les rouge et noir pour sonner la rébellion par un Arnaud F et Jeremy S qui trouvèrent le cadre plus efficacement.

Score final 34-32.

Vu de l’extérieur, c’était un match plaisant avec un arbitrage de qualité ; vu de l’intérieur l’équipe reste fébrile et surtout accuse d’un manque de rapidité dans le jeu chose à laquelle il va falloir remédier lors des prochaines rencontres.

A noter la bonne conduite sur le terrain des 2 équipes ; seulement 4 exclusions de 2’, la bonne rentrée de Sam auteurs de 2 buts ; les 11 buts d'Arnaud F et les 8 de Jeremy S, l’excellent état d’esprit de Sébastien G qui voyant que le vieux dans les buts ne voulait pas céder sa place, se contenta de l’encourager du banc.

Les artistes : Fred Zen Keke Clem Tus Mathieu Seb W Arnaud F Sam Seb G Julien Jeremy

Week-end en demi-teinte

Le championnat reprenait ce week-end pour la plupart des équipes exceptées les équipes de jeunes.

En plus pour cette première journée toutes les équipes se déplaçaient.

L'équipe fanion se rendait à Marlenheim, pour affronter  à une semaine d'intervalle l'adversaire battu la semaine dernière en coupe de France.

Les noirs et rouges (nouvelles couleurs du HCE) connaissent bien leur adversaire, peut-être trop bien !

L'entame du match sera une période d'observation,d'un côté comme de l'autre, avec un score serré, aucune équipe ne prenant vraiment le large, avec cependant  un léger avantage  pour le recevant. Les ersteinois se crispent un peu, se déconcentrent en attaque, perdent des balles, et n'arrivent pas à développer leur jeu collectif et rapide, leur vraie force face à cet adversaire.

Marlenheim ne cède à aucun moment et la défense ersteinoise laisse aux locaux trop d'espace aux 6 mètres et malgré quelques arrêts de dernière fortune de Laurent Schwartz, le score restera serré jusqu'à la mi-temps, avec l'avantage d'un petit but pour les locaux. Score à la pause 13 à 12.

Que se passe-t-il durant la pause?

Les mots d'ordres des deux coachs n'ont visiblement pas fait les mêmes effets d'un côté comme de l'autre. Les locaux ont une vraie rage, développe un jeu collectif avec en finition des jets imparables pour les gardiens ersteinois ; la défense ersteinoise trop statique, ne réagit que par des gestes régulièrement sanctionnés par des exclusions (10 exclusions de 2 mn du côté d'Erstein contre 4 en face). Les locaux prennent le large, plus 7 buts à 16 mn de la seconde période, Erstein a un succinct sursaut d'orgueil revient à 2 buts. On peut encore y croire, espérer, mais non, durant les 7 dernières minutes du côté d'Erstein on ne gère plus rien, à part de discuter les décisions arbitrales et Erstein terminera ces dernières minutes en infériorité numérique et  facilite à Marlenheim le chemin pour marquer l'écart. Score final : 29 à 24.

Gardiens : Laurent et Sébastien

Joueurs : Jérémy (7), F. Fred (7), Arnaud (3), Kéké (2),  Clément (1), Tuss (2), Seb (1) Antoine (1), Julien et Cédric.

Un nouvel article

Nam sole orto magnitudine angusti gurgitis sed profundi a transitu arcebantur et dum piscatorios quaerunt lenunculos vel innare temere contextis cratibus parant, effusae legiones, quae hiemabant tunc apud Siden, isdem impetu occurrere veloci. et signis prope ripam locatis ad manus comminus conserendas denseta scutorum conpage semet scientissime praestruebant, ausos quoque aliquos fiducia nandi vel cavatis arborum truncis amnem permeare latenter facillime trucidarunt.

Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.

Novo denique perniciosoque exemplo idem Gallus ausus est inire flagitium grave, quod Romae cum ultimo dedecore temptasse aliquando dicitur Gallienus, et adhibitis paucis clam ferro succinctis vesperi per tabernas palabatur et conpita quaeritando Graeco sermone, cuius erat inpendio gnarus, quid de Caesare quisque sentiret. et haec confidenter agebat in urbe ubi pernoctantium luminum claritudo dierum solet imitari fulgorem. postremo agnitus saepe iamque, si prodisset, conspicuum se fore contemplans, non nisi luce palam egrediens ad agenda quae putabat seria cernebatur. et haec quidem medullitus multis gementibus agebantur.

Page 20 sur 20

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub