Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Take&Go
Dress Code
Christelle Clauss Immo
Eram
Signe du temps
La Casa Des Papilles

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Internorm
Temps2SPORT
Intermarché
Crédit Mutuel
AlloIncendie
Communauté de communes
Conseil Général du Bas-Rhin

Une première mi-temps pleine d'espoir !

Ce dimanche, les sucrières se rendaient à Reichstett... un dimanche après-midi après une courte nuit pour beaucoup d'entre elles.
Le match débute d'égale à égale. Les adversaires semblent supérieures physiquement et techniquement mais l'équipe tient. Quelques montées de balle rapides, de la réussite pour les arrières, de la finesse à l'aile et un collectif bien posé gomment les nombreuses pertes de balles de cette première mi-temps. Les filles peuvent y croire à la mi-temps en retournant au vestiaire sur le score de 13-13.
Mais en deuxième mi-temps rien ne va plus. Perte de balle sur perte de balle soldées derrière par des contre-attaque des adversaires du jour. L'attaque devient stérile et la défense a de plus en plus de mal à contrer les tirs des arrières scoreuses de Reichstett.
Encore une fois, quel dommage, un match bien entamé qui se termine une nouvelle fois par une défaite 25-18.
Le déclic est attendu pour que cette spirale de la défaite s'arrête. L'équipe a prouvé l'an dernier son potentiel pour jouer en Excellence. A ce niveau, elle semble encore en rodage. Encore quelques mètres à parcourir ensemble et elle exprimera toutes ses capacités...
Amélie aux buts, Marjo, Fanny, Gégé, Steph F, Elise, Claire, Céline, Sandrine, Véro

Et soudain tout s'arrêta...

Erstein vs Ingwiller, c'était le match proposé vendredi soir à 21h00 au Sivom.

Après la belle victoire des filles de la 2, Coach Olive espérait bien que ses protégées les imiteraient, d'autant plus que les visiteuses du soir comptent exactement le même nombre de point au classement.

La tactique est simple, vérouiller la défense et monter les ballons si possible, et si cela n'est pas possible prendre son temps en attaque, prendre ses responsabilités et surtout prendre du plaisir sans se prendre la tête, même si on perd...

Discours efficace et totalement appliqué au niveau défensif, les filles du HCE mènent la barque devant une Amélie qui se sacrifie pour sortir les ballons. 3-1 puis 5-3 et enfin 7-4 à la pause. Il faut continuer de défendre fort et aggressif car les coéquipières de Véro ont un peu plus de mal en attaque placée.

Les Sucrières maintiennent le cap et la distance avec les visiteuses jusqu'à 12' de la fin du match. A ce moment là les rouges mènent par 16 à 12, quand soudain tout s'arrêta...De béton armé la défense devient gruyère suisse, tandis que les passes et les tirs deviennent beaucoup moins précis. Les arrières ne scorent plus et les ailières se sont pas plus efficaces, si bien que Ingwiller s'engouffre dans la brèche laissée par des Ersteinoises incapables de retrouver leur niveau défensif du début de partie. Et ce qui devait arriver arriva, pour la seconde fois consecutive les filles du HCE perdent la rencontre sur le score de 18-19.

 

Amélie aux buts (15 arrêts), Marjo (7), Céline (3), Claire, Elise, Fanny (5), Gégé (1), Laura, Stéph H (1), Véro et Sabi (1).

A 1 point de la victoire

Pour le 3ème match de la saison les ersteinoises rencontraient l’équipe bien connue de Rhenan  pour un match à 19h30 à Herlisheim…

C’est  avec sérieux que les filles commencent l’échauffement sachant qu’elles ne  sont pour le moment que 7 à être présentes.  La première mi-temps commence avec un score serré pendant  les 20 premières minutes. La défense des rouges est présente.  A la 30ième minute du match les sucrières mènent 10 à 7.  C’est lors de la 2ième partie du match que les difficultés commencent. En effet, face à une équipe au grand complet, la fatigue chez les rouges se fait ressentir et la défense faiblit.  Pour corser le tout le coach adverse demande une stricte sur l’arrière droite ce qui a comme effet de déstabiliser les sucrières. S’ajoute à cela un carton rouge (sévère) pour Fanny. Le score final sera de 19-18 pour Rhénan. Les filles consolées par coach Oliv’ et un « bon » QUICK n’ont tout de même pas à rougir de ce match, étant donné les circonstances.

Sabi  3, Fanny  1, Elise 2,  Claire 2, Marjo 6, Steph 1, Céline 1, Gégé 2

Une défaite au goût amer

En cette deuxième rencontre du championnat, les coéquipières de Marjo faisaient face à l’équipe 2 de la Robertsau ce dimanche après-midi.

A cause d’une entame de match encore assez molle, les Sucrières donnent l’avantage aux Strasbourgeoises qui ouvrent le score et mèneront dès les premières minutes.  Entraînées par quelques joueuses expérimentées, l’équipe 2 de la Robertsau montre assez vite bien plus de combativité et de réussite au tir. En attaque, les Ersteinoises sont bien embêtées par la défense avancée de leurs adversaires et n’osent pas assez aller au contact afin de pénétrer cette défense imposante. Coach Olive décide alors de faire rentrer un deuxième pivot ce qui aura pour effet d’obliger les Strasbourgeoises à redescendre aux 6 mètres et de redonner un peu d’assurance à ses joueuses. Ce choix judicieux permettra aux Ersteinoises de revenir au score et d’égaliser à quelques minutes de la pause. Malheureusement ce qui devait être un match de pivots ne le sera pas car la gardienne est imposante et que nos pivots essuieront plusieurs échecs aux tirs. Mais ces manques en attaque ajoutés à un cruel manque de solidité en défense auront malheureusement permis aux filles de la Robertsau de garder un avantage de quelques buts du début à la fin de cette rencontre…

Enfin, il est important de souligner que  les nombreuses injustices subit par les rouges ne feront que ronger le moral de toute l’équipe et leur faire perdre leur sang-froid. En seconde période, on peut dire que l’équipe s’est largement reposée sur son capitaine, Marjo, qui n’a pas baissé les bras et a fait preuve d’une combattivité et d’une témérité à toute épreuve.

Cette rencontre laissera un goût amer à nos valeureuses joueuses qui,  dégoûtées de ne pas avoir pu combattre avec les mêmes armes que leurs adversaires, termineront le match sur le score de 27-24.

Courage les filles et  prouvons-leur que nous la méritons cette place en excellence !

Amélie aux buts, Marjo (16), Sabrina (3), Steph H (3), Céline (1), Elise (1), Claire, Gégé, Fanny et Laura.

Comme des lionnes...

Pour leur premier match de championnat, les Sucrières avaient l'honneur de recevoir leurs homologues de Marckolsheim habituées de l'Excellence.

La rencontre démarre relativement doucement de part et d'autre, les deux équipes se jaugeant quelque peu. Une certaine crispation ou  nervosité du côté des rouges fait que les tirs sont moins précis que d'habitude. Heureusement que la défense est bien en place, ce qui fait que le score évolue tranquillement en faveur des visiteuses. Hélas, le manque d'efficacité des Ersteinoises en attaque placée donne un premier net avantage aux bleues, 2-7. Coach Olive décide alors de prendre son temps-mort pour donner les consignes de jouer vite les ballons de récup et d'attaquer avec 2 pivots. Ce changement de tactique permet aux rouges de revenir à 7-7 grâce notamment à Aurélie qui met au supplice les filles de Marcko aux 4 coins du terrain. Malheureusement, à quelques secondes de la pause, sur une énième percée au coeur de la défense adverse, Aurélie se tord assez gravement le genou et est contrainte de laisser ses copines faire le boulot.

Une blessure qui aura le don de consolider encore plus la combativité, l'envie de gagner et la solidarité des Sucrières.

Olive demande à ses joueuses de continuer à mettre un rythme élevé dans la partie et ce malgré le manque de rotation sur le banc. Les coéquipières de Céline étouffent véritablement les bleues en ce début de seconde période et prennent le large au tableau d'affichage, +5 grâce à une Fanny très en réussite et qui prend (enfin) ses responsablités à 9m et à Gégé qui ne tremble pas sur les pénaltys. Toutefois, le manque de profondeur du banc de touche des rouges se fait sentir et les filles de Marcko reviennent à égalité à moins de 10' de la fin du match. Mais au courage et à l'abnégation, les Ersteinoises ne lâchent rien et font don de leur dernières forces pour se battre comme des lionnes et arracher une victoire méritée, 28-26.

 

Amélie aux buts, Marjo (5), Aurélie (5), Fanny (8), Elise, Claire, Céline (2), Stéph H (1), Gégé (7).

Page 28 sur 33

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub