Dans la Lancé.

Deuxième match de la saison, le premier à la maison.

Nous recevons ce samedi soir l’entente ALPHA HB venu du Nord de la région. Le match s’entame avec une défense de taille. Ce mur offensif empêche nos adversaires de marquer. De plus, notre gardienne est en feu, le dernier rempart est infranchissable ce qui permet à nos ailières de foncer au but adverse. Malgré quelques échecs au tir en attaque placée, nous déroulons notre jeu, le score reste à notre avantage. Nous rentrons aux vestiaires : 14-6 inscrit au tableau.

La deuxième période est semblable à la première, la même résistance en défense, un bouquet de contre attaque et un meilleur aboutissement en attaque placée.

Score final : 31-18, le coach est ravi et l’équipe aussi.

Rendez vous la semaine prochaine pour le premier tour de Coupe de France.

1er déplacement un DIMANCHE

La saison est lancée pour les rouges! Un dimanche matin très rayonnant pour les rouges qui s'impose contre Thann 44-23. Un début de match qui annonce un match facile pour Erstein mais avec quelques petites erreurs défensives et des précipitations en attaque, les rouges ne mène que 12-25 à la mi-temps. En seconde période, Thann s'épuise en essayant de revenir mais n'y arrive pas et commet des erreurs défensives qui les fait jouer en infériorité numérique. Erstein garde le cap malgré la fatigue et finit en roue libre : 44-23. Rendez-vous samedi 21 septembre à 21h contre ALPHA HB.

L'ombre noire...

Un joli naufrage

Que dire de ce match où l' entame fût compliqué, de trop nombreux déchets aux tirs ( vive les

poteaux et la précipitation), de trop nombreuses pertes de balle, de trop nombreuses errances en

défenses, ça s'appelle un naufrage collectif, mais au delà de cela de belles individualités, de très

bonne séquence de jeu, un bonne état d' esprit qu'il faudra garder en vue du prochain match

samedi soir contre Thann

A noter que depuis ce match, Reichstett a un magnifique puit de pétrole creuser par une sucrette

qui a eut pour effet de faire rire le coach et le groupe mais pas elle.

Sous-catégories