Dur dur le dimanche matin...

Dimanche 1er février nos jeunes ersteinoises affrontaient l'équipe d'Eckbolsheim. Déjà rencontré pendant le pré-championnat ce match n'était pas gagné d'avance car les vertes très agressives en défense nous avez donné du fil à retordre!

Comme on le redoutait nos sucrettes ont du mal à rentrer dans le match, une défense très fébrile côté rouge et pour une fois Olivia ne parvient pas à stopper l'hémoragie malgré ses bonnes intentions. Tout le long de la première mi-temps les rouges sont dominées et après quelques remontrances parviennent à reprendre un léger avantage à la pause (9-8).

Pour la deuxième période nos -15 se décident enfin à accélérer le rythme et sont solidaires en défense. Olivia se rattrape largement et enchaine les arrêts. Mais les deux équipes sont aux coudes à coudes jusqu'à la 40ème minute. Temps mort de l'équipe adverse qui nous est aussi nécessaire! Une simple consigne de ma part, si nous voulons gagner ce match il est primordial de se mettre à courir dès la reprise du jeu car avec deux buts d'avance nous sommes loin d'être à l'abri!!! Aussitôt dit aussitôt fait! Le changement de rythme est flagrant et les sucrettes s'arrachent pour atteindre le but adverse et conclurent le match sur le score de  21 à 14.

Une bonne note pour cette fin de match car les filles n'ont pas baissé les bras et malgré les échecs et autres désagréments ont continué à jouer et se battre. Toutefois une petite question pour nos chères joueuses: pourquoi nous a-t-il fallu 40 minutes pour commencer à jouer?

Est-ce dû au match placé le dimanche matin? (11h30 trop tôt pour des ados?!) Est-il plus marrant de se faire quelques frayeurs jusqu'à la fin du match? Est-ce pour garder le public en haleine?

Les sucrettes: Olivia, Adeline (11), Ozge, Tugce, Chloé, Leïla (4), Lucie (1), Noa (4) et Léa (1).

Vous devez être enregistré sur le site pour poster des commentaires.