Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Pollen & Pistil
Signe du temps
Christelle Clauss Immo
Dress Code
Pizza Erstein
La Casa Des Papilles
Eram
Take&Go

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
AlloIncendie
FischerKientzi
Intermarché
Temps2SPORT
Crédit Mutuel
FIDUEST
Communauté de communes
Conseil Général du Bas-Rhin

Equipe 1 Fu00e9minine

Retour du diable Vauvert...

En sachant que Reichstett était allé gagner à Eckbolsheim lors de la première journée, les Ersteinoises pensaient bien que faire un résultat positif serait un petit exploit.

Mais cette fois, Olivier peut compter sur un banc plus fourni et pourra ainsi avoir plus de cordes à son arc.

Le match débute toutefois sur un rythme assez lent par un round d'observation de 3 minutes pendant lesquelles aucune des 2 équipes ne trouvera le chemin des filets. Déjà, les gardiennes sont présentes sur leur ligne et les joueuses ont du mal à trouver le cadre. Gaëlle ouvre toutefois le score, aussitôt imitée par Lori sur l'aile droite. Les Sucrettes proposent alors un jeu alléchant fait de mouvements et de transmissions propres qui permettent de trouver des espaces dans la défense adverse, elles mènent 1-4 après 10' de jeu. Reichstett revient à 5-6, mais Elo puis Fanny en remettent une couche tandis que Chouly démarre déjà son solo de virtuose dans ses buts enchainant parades sur jet de 7m et arrêts réflexes à 6m. Hélas, quelques pertes de balles vont permettre aux locales de passer en tête 9-8 avant qu'Auré (déjà elle) n'égalise juste avant la pause.

L'entame de la seconde période est alors CATASTROPHIQUE pour des Ersteinoises complètement sorties de leur match et incapables de continuer sur la lancée. Pertes de balles, mauvais choix de tirs et manque de jeu en profondeur offre des ballons de contre-attaque que Reichstett ne se prive pas de convertir. L'écart augmente inexorablement pour atteindre +7 alors qu'il reste 15 minutes à jouer.

C'est alors que Chouly, jusqu'alors déjà intraitable, augmente encore son niveau, et que les Sucrettes se mettent enfin au diapason pour entamer un retour improbable pour, au début, limiter la casse.

Petit à petit, les noires d'un soir grapillent but après but le retard, alors que les rouges butent sur une Chouly en état de grâce. A 5 minutes de la fin, le score est de 18-16 en faveur de Reichstett. S'en suivent 4 autres sans qu'aucun but ne soit marqué, et Reichstett est en possession de la balle pour mettre définitivement fin à tout espoir de retour des Ersteinoises. Mais le meilleur est à venir, puisque Chouly stoppe le tir avant que Pascaline ne marque le but du 18-17 à 26 secondes de la fin. Sur l'engagement, la précipitation des rouges leur fait perdre la balle et c'est Auré (encore elle), d'un tir à la hanche des 12 mètres qui va mourir au ras du poteau, qui offre l'égalisation au buzzer aux Sucrettes.

L'abnégation, la combativité et la solidarité de l'équipe ont permis d'arracher le match nul, mais le trou d'air de 15' en début de seconde période ne devrait pas avoir lieu.

Chouly et Cindy aux buts, Lori (5), Gégé (3), Gaëlle (2), Pascaline (2), Auré (3), Tiph, Fanny (2), Plobs (1), Kath.

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub