Nos sponsors

Rendez-leur visite.
La Casa Des Papilles
Eram
Pizza Erstein
Take&Go
Pollen & Pistil
Dress Code
Christelle Clauss Immo
Signe du temps

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
AlloIncendie
Ville d'Erstein
Région Alsace
Crédit Mutuel
FischerKientzi
FIDUEST
Communauté de communes
Temps2SPORT

Benfeld 3 (+2!) - Erstein 4 :26 - 22. Comme un dimanche!

Pour son premier match du dimanche, l'équipe 4 se déplaçait à Benfeld pour jouer l'équipe 3 dite “des vieux loups”. Pour le coup, la meute de l'Alsacienne a été sacrément rajeunie puisque des joueurs de Benfeld 2 sont venus renforcer leurs aînés suite au forfait de Steige. Mais nous ne sommes pas rancuniers, c'est la Loi du Sport, et je rassure tout de suite nos amis benfeldois, nous ne soliciterons pas les DNA pour faire part des pratiques “coutumières” du club voisin.

Bref, voilà une affaire qui ne s'annonce pas simple du tout pour nos gaillards de la 4.

1re mi-temps : on s'accroche

Début de rencontre très équilibré entre les deux formations. Le score a du mal à décoller, et de chaque côté on assiste à un beau combat sur les lignes de défense. Momo, de retour après ses marathons, sort le grand jeu dans les buts. En attaque, on tire notre épingle du jeu grâce à du mouvement collectif ou des tirs inspirés des 9-10m. Nous avons même le plaisir de voir Julien le “sudiste” marquer à deux reprises en pivot.

Mais il en faut plus pour faire trembler Benfeld. Nos pertes de balle à répétition vont profiter à l'adversaire qui nous devance de 2 buts à la mi-temps. Score : 11 – 9

2e mi-temps : entame merdique, finish en musique!

Nous étions plein d'espoir, mais il allait vite choir. Une triste série de maladresses collectives va stopper net nos ambitions. Les jeunes loups benfeldois interceptent nos passes naïves, et vont crucifier à mainte reprises le pauvre Momo bien seul dans ses buts. C'est alors, qu'on fait un changement de gardien, Julien entre dans les cages et Momo va se dégourdir un peu les jambes.

Mené de 8 buts, inutile d'espérer la victoire, alors autant se faire plaisir et jouer décomplexé. Momo donne du rythme et des solutions à Pierre et Franck en pivot. Jean, la tour de contrôle en demi centre, prend les commandes. On inflige alors un 5-0 aux adversaires. Cela donne un peu d'intérêt à la fin de match, mais surtout un petit coup de boost au moral des Ersteinois.

Score final : 26-22

Un joli derby engagé et viril, qui vous met en forme pour le reste de la journée. Pour ma part c'est toujours un plaisir de jouer Benfeld et ses “coriaces” joueurs.


La liste des Braves : Momo, Julien, Jean, Francky, Pierro, Olivier, Ben, Philippe et Capt'n Filipov.

Erstein 4 - Lingolsheim 4 : 20 - 30 : A en rire... ou en pleurer!

Encore une fois sans José B, malade, et sans notre  autre José réquisitionné par la 3, la 4 se présente sans grande arme, sans pivot face à Lingo 4. Des soit-disant anciens (cela dépend de la référence... plus anciens que Lingo 5 peut-être mais par rapport à nous, c'est une autre histoire). On espérait cependant notre première victoire ou à défaut faire un bon match.

Au final, ni l'un ni l'autre. Pour la victoire il aurait fallu plus de défense. Trop souvent bousculé en défense par le pivot en première mi-temps, l'arbitre plus que super-mega-ultra-généreux, penaltivement parlant, s'en est alors donné à coeur joie et en a sifflé à tort et à travers. N'ayant pas de pivot de métier, on n'a pas su profiter de ses largesses de la même façon. Comme en plus, on perd trop de ballon en attaque placée, à la mi-temps, on accuse un retard de 8 buts. On espère un retour en seconde en se plaçant en 0-6.

Durant la seconde période, la mascarade arbitrale continuant, on arrive cette fois à obtenir à peu près autant de 7 mètres que nos adversaires du jour (8 pour mon seul compte, sur un seul réellement justifié...). Le jeu s'en trouve un peu haché menu, avec peu de mouvements allant à leur terme. Sur cette période, on défend cependant un peu mieux, on perd aussi moins de ballon, on travaille plus avec les pivots, qui obtiennent donc quasiment systématiquement des 7 mètres.

On reste à 5 ou 6 buts de visiteurs mais sans pouvoir recoller réellement. Au final, on lâche un peu en fin de match pour finir par un score sans appel de 20 à 30. Le seul regret que l'on peut avoir est de ne pas avoir eu José B avec nous, c'était un match pour lui, il aurait certainement battu le record du plus grand de penalties obtenus par un seul joueur dans un match...

Pour le reste, pas grand chose à dire, on peut pleurer sur la faiblesse de notre prestation ou rire (jaune) sur celle de l'homme en noir (qui arbitrera ensuite la 3 avec la même.... @#!?$%). Ou l'inverse.

Rendez-vous la semaine prochaine à Benfeld le dimanche matin... Dur dur.

Erstein 4 - Hilsenheim 2: 20 - 24 : Hors sujet.

Equipe4-siteUne nouvelle fois sans José "Rocco" et Franck mais avec le retour de Jean, la 4 se présente sur le terrain avec un esprit conquérant. Après de belles prestations, sans grands résultats il est vrai, on attendait effectivement la première victoire.

Les consignes de début de match sont de frapper d'entrée, d'être tout de suite "in the zone". Les rouges débutent pourtant timidement et sont rapidement mené de 2 buts. On revient dans la partie, surtout en attaque, la défense laissant les grands gabarits adversaires faire un peu la loi. Les 2 équipes restent au contact, les rouges revenant à hauteur. Mais on sent déjà qu'il manque quelque chose. Pas beaucoup de pertes de balles certes, mais la circulation de balle est moyenne. Quelques beaux missiles de Filipov, quelques belles percées de Pierre et quelques 7 mètres de Jean laissent espérer une suite sympathique.

A la mi-temps, tout le monde se dit qu'il faut rester concentré, continuer sur la lancée en étant plus percutant en défense.

Hélas, la seconde période sera... complètement hors sujet. Alternant le pas terrible avec le moins bon, les rouges se désagrègent petit à petit, même si quelques contre-attaques envoyées par Jean sur Pierre entretiennent l'espoir. Mais rien n'y fait, ni les coups de buttoirs de José, ni les tentatives de Jean et Filipov, les rouges restent englués à plusieurs longueurs derrière leurs adversaires. Au final, une nouvelle défaite, moins cruelle que celle de la semaine passée car on n'a jamais senti les ersteinois en mesure de prendre l'ascendant.

Grande trêve pour la 4 avec un mois d'arrêt. Rendez-vous le 6 novembre toujours à domicile contre Lingo 4. Faudra être plus combatif. En espérant retrouvé José "Rocco", au poste de pivot qui nous fait tant défaut.

Bischoffheim 2 - Erstein 4: 25-24 . Trop cruelle désillusion

Pour son 3ème match de la saison, la 4 se retrouvait une nouvelle fois à partir dans l'inconnu. Jean absent pour cause de match de la Une à la même heure, José "Rocco" toujours sur le flanc, Franck et Pierre indisponibles, c'est peu dire que l'équipe alignée sur le terrain n'avait que très d'expérience. Deux nouveaux dont c'était le premier match, Alexandre et Adrien, José (l'autre) qui nous rejoignait pour la première fois, bref ce n'était pas la gloire.

Et en début de match, ce manque d'expérience a effectivement pesé lourd. Trop timorés en défense, les noirs (c'était nous!) subissent trop les coups de butoirs adverses et n'ont que trop peu l'occasion de gêner les locaux. En attaque, on s'applique à ne pas perdre trop de ballon, et là il faut bien dire qu'on ne s'en sort pas trop mal. José commence à se mettre dans le bain et à planter quelques banderilles.

A la mi-temps, nous n'avons que 2 buts de retard et coatch Filipov remonte ses troupes et soulignant qu'on a les moyens de revenir. On ajuste nos plans de bataille et on décide, après le 0-6 en défense de la première période, de passer en 1-5.

Bien nous a pris. Ce système défensif gêne nettement plus les rouges (ce n'est pas nous, mais eux!) et on arrive à récupérer plusieurs ballons qui nous permettent de revenir à la hauteur de nos adversaires. Quand en plus, par suite d'un arbitrage un rien tatillon (c'est un doux euphémisme...), nos adversaires se retrouvent à 4 sur le terrain, on en profite pour passer devant. +1, +2, +3.

Mais là encore, le manque d'expérience va nous jouer un vilain tour. Trop de précipitations en attaque, de tirs pris en première intention, on se fait rattraper. Mais on est toujours devant et à 40 secondes de la fin, c'est la catastrophe, la mouche sur le lait, l'os dans la choucroute, le persil entre les dents, la couille dans le paté: pris en individuel sur tout le terrain, on panique, au lieu de rester posés. Julien, obligé de sortir de ses buts, pour venir proposer une solution à un de ses joueurs bloqués sur le champ, se fait intercepté et les rouges n'ont plus alors qu'à égaliser dans le but vide. Dans la précipitation qui s'en suit, sur l'engagement, on se fait intercepter et crucifier en contre. 2 buts encaissés en 30 secondes. Une superbe partie vendangée en 1/2 minute. 59min30sec d'effort anéantis. Trop cruel.

On restera tout de même positif, avec un excellent état d'esprit, personne n'ayant baissé les bras de toute la partie. Agréable à jouer, il y a eu de jolis mouvements, intéressants pour des joueurs n'ayant jamais joué ensemble.

Les crucifiés du jour: Julien, Olivier, Philippe E., Alexandre, Adrien, José, coatch Filipov, Benoît et Damien

Erstein 4 - Barr 3: 25-25. Un nul qui n'en pas un.

Première mi-temps en enfer...

José blessé, Guy blessé... Cela commence mal. Un vendredi comme souvent. Reste que Jean continue de reprendre du service et que Filipov nous vient en aide. Face à nous une équipe qui nous ressemble un peu, composée de nouveaux handballeurs associées à quelques anciens. Les rouges commencent plutôt bien le match, les deux équipes se tenant en respect à 1 but. Mais très et trop rapidement, les locaux se désagrègent et il s'en suit alors une série de pertes de balles. Cela durera jusqu'à la mi-temps. Festival de mauvais choix, de mauvais tirs, de mauvaises passes, bref on récite notre plus mauvais handball. Et c'est peu de le dire. A la mi-temps, le déficit est conséquent: -7. Dans les vestiaires, c'est plus la frustration et la colère devant notre prestation qui prédominent. Filipov remonte ses troupes. On va reprendre en 0-6 et essayer de rejouer à un jeu qui pourrait enfin ressembler à du handball.

Une deuxième période d'enfer

Après la pause, les débats s'équilibrent, la 0-6 porte ses fruits. Et progressivement, la fatigue adverse aidant, les rouges refont surface et se rapprochent. -6, -5, -4. Stagnant un bon moment à 4 longueurs de leurs adversaires, on commence à se dire que notre première période a vraiment gâcher le match. Mais dans les 10 dernières minutes, les rouges remontent à -3, -2 et à 1 min 30 de la fin, c'est enfin l'égalisation. Inespérée. Un dernier sursaut adverse et les rouges sont à nouveau mené de 1 but. Au courage, on repart à l'attaque et un dernier 7 mètres de Jean permet de revenir encore une fois. Les verts ont une attaque et 15 secondes pour tenter d'arracher la victoire qui leur tendait les bras. Mais après une première balle repoussée, Filipov s'arrache de sa défense, se précipite sur le ballon et le joueur adverse jusqu'au milieu du terrain. Le bloquant et nous permettant d'arracher ce nul qui, au vu de la première mi-temps, vaut bien une victoire.

Enorme deuxième mi-temps de Pierre et Olivier qui ont fait très mal sur leur coté gauche. Et très bon match d'ensemble de Marco, impressionnant pour son deuxième match.

Les braves du jour: Julien, Franck, Olivier, Jean, Filipov, Philippe, Pierre, Marco, Benoît.

Page 24 sur 25

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub