Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Région Alsace
Conseil Général du Bas-Rhin
Communauté de communes
Temps2SPORT
AlloIncendie
Forgiarini
Intermarché

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
FIDUEST
FischerKientzi
Ville d'Erstein
Petry
RhinClimatisation
Crédit Mutuel

Equipe -16 Masculine

Plobsheim - Erstein: 29-28. Et si...

Comment définir ce match?
Tout d'abord, un dimanche après-midi, à Plobsheim, contre une équipe à égalité au classement.
Les garçons savent qu'ils ont toutes leurs chances et arrivent à ce match plus motivés qu'à l'ordinaire.
L'arbitre donne le coup d'envoi et c'est parti pour 50 minutes de jeu où les deux équipes vont se rendre but pour but.
Les rouges font preuves de solidarité et de "légère" agressivité en défense. Malgré quelques mésententes, il n'y a rien à dire à ce niveau là. Nicolas Kern absent, Julianne prend les rennes et organise l'attaque. Tour à tour, les coéquipiers d'Alexis marquent et ainsi ne se laissent pas devancer par les oranges, ce qui nous permettra de mener de 3 buts à la mi temps.
Score:13-16
Malheureusement, en début de la deuxième les ersteinnois auront du mal à se remettre en selle et les adversaires en profiteront largement pour rattraper leur retard et passer devant.
Sans baisser la tête, les rouges se battront sur chaques ballons et réussiront à recoller au score.
Il reste alors 20 secondes de jeu, les deux équipes sont à égalité et là c'est le drame Plobsheim marque!!
Pas de panique, les rouges engagent rapidement, l'arbitre leur accorde un dernier jet franc. Maxence fait alors la passe à Arnaud qui tire et MARQUE mais la balle rentre dans le but UNE petite seconde après le gong final.
Et voilà Erstein s'incline sur le plus petit des écarts.
Alors oui:
- si le temps mort n'avait pas été posé au même moment que le but de Maxence
- si le 7m n'avait pas était refusé
- si les contres attaques des rouges avaient abouti
- si Pierre avait arrêté la balle malencontreusement contrée par ses coéquipiers
-si..., si..., si...
Mais voilà malgré cette défaite et surtout la déception, c'était un vrai plaisir de voir cette équipe se battre avec autant de cœur jusqu'au bout! Et surtout de voir, que même s'ils n'ont pas où très très peu joué, Jules et Timothée encourager leur équipe sans broncher.
Bravo à tous et n'oubliez pas un match important nous attend à Colmar la semaine prochaine!

Joueurs: Arnaud, Nicolas, Alexis, Jules, Timothée, Maxence, Pierre, Julian et Alexandre

Sélestat 2- Erstein: 22-24. Avec le coeur et les tripes.

Avant dernier match de la saison et un déplacement difficile à Sélestat. Toujours en sous-effectif, c'est NIcolas (des -14) qui vient leur prêter main-forte.

Comme au match aller, on s'attend à ce que Yannick soit pris en strict dès le début du match. On demande à ce que soit alternés le jeu à 5, le jeu avec déblocage de Yannick, rentrée en 2ème pivot, rentrée à l'aile.

C'est effectivement ce qui se passe. La première mi-temps est parfaitement maitrisée, la défense solide permet de récupérer des ballons, Pierre faisant un excellent travail dans les buts. En attaque, c'est le "Arthur show". Avec seulement 5 défenseurs à 6 mètres et qui ne lèvent pas beaucop les bras, Arthur se fait un plaisir d'aligner les tirs à 9 dans tous les coins du but. Le gardien adverse, plutôt à l'aise sur les tirs à 6 et notamment de l'aile, n'arrive pas à lire les trajectoires des impacts de ses tirs.

La pause est atteinte avec 3 buts d'avance.

Pour le seconde période, on demande aux joueurs de continuer sur le même rythme, de défendre avec la même intensité. Le début de mi-temps sera conforme à nos attentes. Arthur, fatigué par ses efforts de la première mi-temps, s'éteint petit à petit. Des décalages à l'ailes sont trouvés régulièrement mais la réussite n'est pas au rendez-vous. Yannick arrive par moment à se défaire du marquage pour aller planter quelques bandrilles, si bien qu'on mène de 6 buts à 5 minutes de la fin.

Mais comme souvent ces derniers temps, les rouges se précipitent, forçant leurs tirs, prenant trop de mauvaises initiatives personnelles et oublient de jouer collectif.

Les violets remontent au score et à 2 minutes de la fin, il n'y a plus de 2 buts d'avance. Avec balle aux sélestadiens. Une bonne défense, une interception et Yannick part marquer en contre. Les violets marqueront une dernière fois mais la victoire est là.

Bon match d'ensemble avec une fin de match marqué par la rage de vaincre. Personne n'a lâché. Nul doute qu'avec la même envie, la semaine passée, vous auriez gagné!

Reste un match la semaine prochaine avec la possiblitié en cas de victoire d'accrocher la 2ème place, les seconds jouant contre le leader! Alors pas de blagues, c'est un dimanche matin, ok, mais il faut la victoire, ce serait une belle récompense.

Erstein - Betschdorf: 28 - 21. Du mieux...

A juste 6 en ce dimanche matin (ça risque malheureusement d'être souvent le cas jusqu'à la fin de saison!) mais contre une équipe tout juste à 7, les rouges n'ont pas trop tremblé... contrairement aux différents poteaux en ce début de match et plutôt trop souvent tout au long de la partie. Dominateurs, les erteinois transpercent assez facilement la défense bleue mais sont trop maladroits. Les poteaux dégustent... Les équipes restent donc au coude à coude pendant une bonne partie de la mi-temps, les rouges étant le plus souvent devant. En fin de période, Yannick arrive à trouver plusieurs fois Arthur qui arrivant lancé, n'a plus qu'à crucifier le pauvre gardien adverse. Dommage que de l'autre coté, Adam n'en fasse pas autant. Alors que la balle a beaucoup de mal à arriver aux ailes, les rentrées des ailiers sont le plus souvent couronnés de succès.

En seconde période, les rouges prennent rapidement l'ascendant, prenant plusieurs longueurs d'avance. Dès lors, les bleus sont résignés et sont très souvent contraints au refus de jeu alors qu'ils sont en supériorité numérique. Même à 2 de plus, suite à une exclusion d'Adam, ils n'arrivent pas à transpercer notre défense en voulant trop systématiquement passer par le centre.

Bravo à vous 6, bon match. Il faut encore travailler la relation Yannick, Adam et travailler les fixations des arrières pour libérer les ailiers.

Bon de Pierre et de Julien dans les buts.

Val de Moder-Erstein: 34-28. Un peu trop juste...

Toujours en manque d'effectif, c'est à nouveau avec Jean-Phlippe et Benjamin que les -16 se déplaçaient à Val de Moder ce samedi.

Comme bien souvent ces derniers temps, Yannick est pris en strict dès l'entame de match. Mais Les locaux ne sont pas au mieux en défense centrale et Adam en profite alors soit pour aller marquer soit pour trouver son pivot (Julien pour cette période). Et plusieurs mouvements arrivent assez facilement à trouver le décalage aux ailes et nos 2 jeunes -14 n'hésitent pas à en profiter. La réussite les fuit un peu mais l'intention est là.

En défense par contre, les jaunes (Erstein joue effectivement en jaune) laissent trop facilement les arrières adverses se lancer de loin. Quand en plus, ils essaient de jouer l'interception plutôt que la neutralisation, rien de fonctionne vraiment en défense. Mais Erstein reste au contact.

Mais quand les rouges de Val de Moder prennent alors Adam en strict aussi... ça se complique un peu. Temps morts des jaunes. On explique alors à Yannick et Adam d'alterner leur rentrée en 2ème pivot.

Et cela fonctionne plutôt bien, le joueur sensé être en stricte sur Yannick ou Adam ne sachant plus trop quoi faire.

A la pause, les consignes sont de ne pas précipiter les attaques. La stricte va continuer à n'en pas douter, plaçons le jeu, alterner les rentrées en second pivot pour déstabiliser la défense...

Hélas, question de ne pas se précipiter, c'est tout l'inverse qui se produit. Aucune attaque ne dure plus de 10 secondes. Et à trop chercher le pivot (Pierre dans cette seconde période), on se fait intercepter trop souvent la balle.

Bref, à 6h45 de la fin, temps ports, on est mené de 7 buts. On va défendre en 2-4 avec Jean-Philippe et Benjamin devant. On joue le tout pour le tout...

Les 2 moins -14 font bien leur boulot et les locaux sont rapidement déstabilisés. On marque rapidement 3 buts... Hélas, trop de précipitations en attaque, un manque d'attention en défense alors que par 2 fois, on a l'occasion de revenir à -2, les ersteinois perdront trop de balles et s'inclineront finalement de 6 buts... Dommage.

Malgrè tout, avec l'effectif et la présence de 2 moins de 14 (dont 1 première année...), le résultat et surtout le contenu est honorable. On pouvait espérer mieux et entrevoir le match nul. La victoire aurait tout de même été un exploit.

Excellent match de Benjamin et Jean-Philippe qui ont dû faire tout le match et s'en sont très bien sortis. Bravo à eux.

Lingolsheim - Erstein: 28-26. Vous avez dit fâchés?

Que dire effectivement? Dire qu'en menant de 5 buts à 15 minutes de la fin, on ne doit pas perdre? Dire qu'à force de se regarder le nombril, on en oublie que le hand, c'est avant tout un sport collectif! Dire qu'à force de considérer les coachs que comme des conducteurs qui vous emmènent aux matchs, sans penser que s'ils donnent de leur temps, de leur énergie, il faudrait au moins les respecter! On ne vous demande même plus de respecter les consignes, comme pour les -12 ou les -14, vous n'en faites qu'à votre tête, vous considérant certainement très au-dessus de la moyenne... Ou encore que même pour un match pour la première place, pour LE MATCH de la saison, certainement synonyme pour le vainqueur, il est inutile de penser à l'équipe mais plutôt à soi et à son ego.

Et bien, ce qu'on a pu voir ce samedi était très loin de l'idée qu'on peut se faire d'une équipe de hand. Après une première mi-temps plutôt bien gérée et un début de seconde période démarrée en trombe, vous meniez de 5 buts. Que se passa-t-il dans votre tête à ce moment là? Certe le coach adverse a décidé de prendre Yannick et Adam en strict, et alors? A quatre contre quatre sur toute la largeur du terrain, cela laissait des espaces... encore aurait-il fallu aplliquer les consignes? Mais j'oubliais, vous êtes au-dessus de ça!

Bref, vous avez perdu alors que vous aviez toutes les cartes pour gagner. Vous l'avez perdu dans votre tête mais aussi la semaine passée, à Hoenheim, contre un moins bien classé, en vous croyant au-dessus de la mélée et en ne respectant pas les fondamentaux: respect du jeu, de l'adversaire, des coachs, des spectateurs, de vos coéquipiers.

Fâché, moi. Mais non, mais non. Ce ne doit être qu'une impression. Ou pas.

Pour finir sur une note plus positive, j'adresse personnellement toutes mes félicitations pour son match à Pierre-Luc, exemplaire dans le jeu et dans l'attitude d'un bout à l'autre du match. Dans les buts en seconde période, il n'a rien lâché, contrairement à certains... Bravo aussi à Julien, exemplaire aussi dans l'attitude même si la réussite l'a un peu fui en seconde période et à Nicolas, venu prêter mains fortes en l'absence de Thomas et qui aurait certainement préféré jouer avec ses potes dans ce contexte. Lui non plus n'a rien lâché, certains pourraient peut-être en prendre de la graine.

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub