Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Communauté de communes
Conseil Général du Bas-Rhin
Intermarché
Temps2SPORT
AlloIncendie
Région Alsace
Forgiarini

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
FischerKientzi
Crédit Mutuel
RhinClimatisation
Petry
FIDUEST
Ville d'Erstein

04/11/17 Coupe de France, Erstein-St Nicolas de Port, 47-22 : belle et nette victoire

Deuxième tour de coupe de France Régional. Les Ersteinois accueillent les Lorrains de Saint Nicolas de Port. Les Alsaciens entament la rencontre à toute vitesse, 5-1 à la 6e minute. Un temps mort adverse et l’on pense les visiteurs relancés dans la course, 5-3 à la 8e. Mais les Sucriers vont accélérer le rythme et prendre la partie définitivement en main produisant un jeu rapide et efficace. Ils vont déjouer le jeu adverse, voire se jouer de leur adversaires. Nos renards des surfaces, Clément Boutonnet, le renard roux, profitant d’un changement de gardien pour intercepter une balle sur engagement, ou de Sébastien Wunsch et Arnaud Wittmann, les renards argentés, enchaînant les lobes ou les roucoulettes. Score à la pause : 21-10

Sur la deuxième période Erstein profitera des maladresses adverses pour marquer l’essentiel des buts sur contre, 38-16 à la 50e. Les Rouges seront moins attentifs en défense sur les dix dernières minutes, sans doute les esprits étaient déjà tournés vers la troisième mi-temps. Score final 47-22.

Erstein remporte haut la main ce 2e tour, de bon augure pour la reprise du championnat.

 

Les joueurs : Guth 6 arrêts, Ansergues 4 arrêts, Boutonnet 2/3, Brenckle 3/3, Enée 1/4, Friess 8/9, Gunthner 3/6, Moreira 6/10, Schneider 9/12, Willer 4/5, Wittmann 3/6, Wunsch 8/12.

Weibel et Albert aux commandes

DEMARRAGE LABORIEUX POUR LA 1M (19-26)

Premier déplacement chez nos voisins du Haut-Rhin, pas le plus facile pour les joueurs de la 1M, à Coteaux Mulhouse. Un déplacement, une vraie aventure, pas du type Kho-Lanta.... mais presque tellement il y avait du suspens. Tout d'abord, il pleut à l'arrivée, il fait plus froid que chez nous (pourtant nous sommes plus au sud), une salle jamais fréquentée, mais bon pas de la dernière génération (de l'extérieur). 1ère surprise un concierge présent , très accueillant,mais une première mauvaise nouvelle : COLLE INTERDITE ! Zut c'était signalé sur la conclusion, et on ne l'avait pas vu. Dans la salle, pour le moment pas de buts ! il faut attendre que les joueurs de Coteaux les fixent..! Toujours aussi froid, à l'intérieur comme à l'extérieur. La table de marque, trop géniale, dans les tribunes juste devant les supporters de Coteaux (géniale la proximité... on va s'amuser),  les cartons de temps mort (un seul par équipe au lieu de 3), pas de marque des zones de changement...  si si on joue au niveau excellence régionale. Le coach doit s'asseoir sur les barrières séparant les tribunes du terrain (très réglementaire) pour coacher son équipe !

Enfin débute le match, en tout cas l'arbitre siffle l'engagement, car pour débuter on va assister au premier but ersteinois ou haut-rhinois, après 7 tirs ersteinois, 12 tirs des recevants, 7 arrêts de James et 2 arrêts du gardien local. Alélouia 8'30 premier but ersteinois. Eh oui la colle manquait réellement, égalisation à 13'51 ; on est très pessimiste pour la suite. On atteint la pause difficilement, 4-8 au tableau d'affichage.

Heureusement au cours de la 2ème mi-temps, on va assister à un vrai match de handball, des actions de jeu qui s'enchaînent, encore un peu hésitantes. Mais encore tropde pertes de balles, trop de précipitations en attaque, des prises d'initiative trop hasardeuses à noter du côté des sucriers. Le coach a encore beaucoup de travail avec son groupe. Mais les joueurs reviennent avec une première victoire 19-26

Erstein SM1 - Marlenheim SM1, 22-21 : conjurer le mauvais sort

En s'imposant la semaine passée à la maison avec la manière, les garçons de Mathieu Weibel se sont mis dans les meilleures conditions pour recevoir le leader invaincu Marlenheim.

 

L'entame de jeu est clairement pour les Rouges avec un festival du côté droit assuré par la doublette magique du soir : Schneider & Schneider. Score 6-2 à 14e minute grâce à ce tandem.

Le tout jeune papa G. Grass viendra alourdir le score 30 secondes plus tard, 7-2.

C'est alors que les Verts de Marlenheim se rebiffent et mènent la vie dure à Mielcarek, le portier ersteinois, jusque là intraitable. Les visiteurs profitent de l'exclusion temporaire de Boutonnet pour passer devant à la 20e, 7-8.

Dans la foulée Wunsch remet le score d'aplomb et s'en suit un mano à mano qui tourne à l'avantage des locaux par les 3 buts de Schneider S.

Score à la pause : 12-11

 

La deuxième mit-temps tiendra en haleine toute la salle. Le public assiste à de belles passes d'arme entre les deux formations. Avec ses ailiers en réussite, son arrière droit en feu et son 2e gardien Grasser bien présent, Erstein parvient à conserver l'avantage.

Le money time sera très stressant, de 22-20 à 55minutes on termine le match à 22-21 !

 

VICTOIRE ! Les Rouges ont conjuré le mauvais sort de début de saison ! BRAVO !

 

Les joueurs : Mielcarek et Grasser, Boutonnet, Metzger, Baldenweck, Gunthner, Grass, Schneider S, Schneider N, Willer, Brenckle et Wunsch.

Weibel et Albert aux commandes

1M à Rouffach: Le HCE a vu du « schwartz… !! »

 

Dès le rendez-vous, les sélectionnés broient du noir (du schwartz), 9 joueurs dont 2 gardiens pour aller à Rouffach affronter le leader !!! Des questionnements fusent : c’est combien le coût d’un forfait ? Quelles retombées en cas de forfait?? jusqu’à ce que notre Schwartz arrive et motive les copains : « les gars m… ont y va et on va se donner à fond » (avec ses mots à lui évidemment).

 

Bon c’est partie pour un voyage à Rouffach avec certes beaucoup d' appréhension, mais les uns et les autres se motivent dans les véhicules, avec les suppositions les plus délirantes.

 

Arrivés à Rouffach, on se rend compte que les recevants jouent en rouge, et évidemment nous avions oublié les maillots noirs (schwartz ) ! mais très sportivement Rouffach nous prête des chasubles de tailles, couleurs diverses, mais nous sommes sauvés, le match peut débuter. Mot du capitaine pour motiver la troupe «nous allons peut-être tel un navire chavirer, mais pas sombrer !! »

 

Les dix premières minutes se dérouleront selon le scénario suivant : tir = but, tir = but, sans échec au tir et sans arrêt de gardien et ce quelque soit l’équipe. Les haut-rhinois prennent de l’avance à la pause (15-11), mais la partie est loin d’être pliée.

 

Au retour des vestiaires, après un petit relâchement dans les 7 premières minutes, les multicolores se battent tant et plus, très solidaires en défense (plus de balle pour le pivot haut-rhinois), avec quelques contres d’ Alex qui fuse à son aile, en attaque pas de précipitation, on place l’ attaque, on travaille les combinaisons et le score ne décolle plus vraiment. A 5 mn de la fin, trois buts de retard pour les multicolores, en attaque, notre Schwartz (joueur de champ pour un soir) se faufile derrière la défense haut-rhinoise, et grâce à une passe du capitaine, peut réduire le score à – 2, mais voilà, le gardien sera plus fort ! Notre Schwartz aurait pu marquer son but !

 

Les multicolores y croient  et l’attaque suivante place à la surprise générale de tous par Steve un super  « kum fu », et là même l’arbitre sera « dans le schwartz », car ne signalera pas l’empiètement. Erstein revient à 1 but dans les 45 dernières secondes, mais n’arrivera pas à égaliser. Score final 32-31. Dommage, mais c’était un beau match, dans un bel esprit général et de belles actions de part et d'autres, et les joueurs s’en félicitent devant la salle « dans le noir » (schwartz). De retour à leur voiture, les joueurs et accompagnateurs du soir, auront droit à une petite blague de leur « schwartz d’un soir !! »…

 Joueurs : Noël au but ; Friess, Wirtz, Schwartz, Grass G, Spielmann, Reibel, Metzger S, Wunsch

Coach : Alex Albert

Merci aux courageux supporters qui se reconnaîtront.

1M : un dimanche pluvieux et pourtant....

Ce dimanche l’équipe fanion se déplaçait à Wittenheim, match reporté suite à la diffusion de la finale du championnat du monde le 2 février 2015.

Pour les coéquipiers de Ludovic Friess jouer un dimanche après-midi à 16h n’est pas un horaire habituel et pas à leur avantage. Et l’entame du match ne fit que confirmer ce pressentiment, un jeu au ralenti, des montées de balles hasardeuses, un ensemble plus que brouillon. L’adversaire pourra durant les 15 premières minutes profiter de cette entame «  mode diesel » et prendre un léger avantage jusqu’à la 16ème minute où les sucriers égalisent et jusqu’à la mi-temps, les deux équipes se rendent coup pour coup. La  pause est atteinte avec un léger avantage pour les rouges et noirs 14-16.

Dès la reprise de la deuxième période, les ersteinois prennent le match en main, le sérieux, le collectif, la solidarité en défense, tout le monde répond présent. De plus, l’adversaire, plutôt que de se concentrer sur le jeu, conteste les décisions arbitrales et perd bêtement toute efficacité au niveau de leur jeu. Il ne reste plus qu’aux sucriers d’en profiter et se faire plaisir. Score final 24-31.

Les voyageurs du dimanche : Laurent dans les buts ; Clément (4), Luc (4), Kéké (4), Jordan (4), Steve (2), Guillaume (2), Alex (5), Cyrille, Ludovic (6 - malgré une stricte durant une grande partie du match !), 

Coaches : Alexandre ALBERT et Philippe GRAS

Merci à Kevin d'avoir endossé la tenue d'arbitre remplaçant dans une salle quelque peu "surchaufffée" !!!!!!!!!!!! et merci aux fidèles supporters.

Page 1 sur 20

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub