Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Christelle Clauss Immo
Dress Code
Take&Go
Signe du temps
Eram
La Casa Des Papilles
Pollen & Pistil
Pizza Erstein

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Internorm
Région Alsace
Temps2SPORT
AlloIncendie
Crédit Mutuel
Intermarché
Ville d'Erstein

Le plaisir de jouer

Premier match et ouverture du championnat à domicile.

Notre équipe de -11 garçons est impressionnée par les couleur de Sélestat, le mot d'ordre du coach c'est de prendre plaisir et que sutout à l'issue du match un super gouter les attend.

pour revenir au match: ils ont non seulement ouvert le score mais en plus ils ont bien très bien défendu à la mi-temps le score est de 5 à 5.

De retour des vestiaires, le match change de couleur en faveur des Sélestadiens, et on se prend un 3-0 en moins de cinq minutes de jeu. Je prends un temps pour expliquer et corriger, on marque à l'issue du temps mort, mais Sélestat continue leur festival pour en finir avec un score de 6-11 pour eux.

En tant que coach j'ai vu de très belles séquences de jeu, ce fut un plaisir.

Petite remarque néanmoins: si les coaches adverses avaient le droit de me marcher dessus, ils l'auraient fait. car ils ont managé sur toute la longueur du terrain et à 2 .

les joueurs: Quentin, Mathéo, Thomas, Noah, Maxime, Aaron, et Florian

Erstein-Benfeld: 20-10. Le meilleur pour la fin.

Toutes les bonnes choses ont une fin, tout le monde le sait. La saison se finissait ce samedi avec ce derby contre Benfeld 2.

Vainqueur à l'aller avec "coach Marjo" aux commandes, les rouges ont terminé la saison en beauté en gagnant ce match retour.

Et de quelle manière! Déjà auteur d'un très bon match contre Illkirch la semaine passée, les ersteinois ont réalisé pour cet ultime match officiel cette fois-ci une excellente prestation. Avec Thomas qui s'essayait pour la première fois au but, les locaux ont défendu, une fois n'est pas coutume, dès le début du match. Du coup, pas de frayeurs pour le coach comme à Illkirch. Et tout le monde a défendu du début à la fin. En attaque, on a pu voir  d'excellentes phases collectives avec des circulations de balle de droite à gauche sur toute la largeur du terrain, bref du vrai hand.

Au final une victoire nette. Bravo et merci à vous tous. Vous m'avez gardé le meilleur pour la fin.

Très gros match de Thomas dans les buts, excellent match de toute la l'équipe, tous les joueurs de champ ont marqué. Mentions spéciales à Romain, qui malgré so échec au jet de 7 m ne s'est pas laissé aller et a réussi à marquer dans la foulée et à Thibaut auteur de 8 buts.

Les joueurs: Thomas, Thibaut, Quentin, Enzo, Romain, Brice, Corentin, Jérôme, Nicolas.

Illkirch - Erstein: 15-22. La compagnie des elfes a frappé.

On passera sous silence la lourde défaite face à Sélestat la semaine passée, il n'y avait pas grand chose à dire, tant la différence de gabarit était importante.

Cette semaine, face à Illkirch, les rouges elfes du pays du Ried ont dominé leur sujet. Malgré un cinglant 3-0 de mauvais augure de la part des locaux, la compagnie elfique ne s'est pas laissée abattre. Et a réagi. Progressivement. Tout d'abord en commençant à défendre leur position, tel Urthel s'agrippant comme un mort de faim au plus grand colosse adverse, tel Maeglin s'infiltrant dans les lignes adverses ou encore Aranel, volant de long en large, d'un but à l'autre pour crucifier en contre les locaux noirs.

Petit à petit, et encore une fois malgré trop de pertes de balle, les elfes ersteinois construisent leur succès. Pour son premier match dans les buts, Tulkas ferme la boutique comme on dit. Le reste de la horde se met en ordre de marche, les Seregon, Valaraukar, Gondolin, Ohtar, Wilwarin et Falathar, tout le monde y va. En seconde période, la compagnie ne faiblira pas et remportera une victoire méritée dans un match très agréable à vivre, les 2 équipes jouant rapidement (parfois trop...), dans un bon esprit.

Bravo à tous, les consignes de défense ont été malgré tout assez bien respectées et c'est certainement ce qui a fait la différence.

La compagnie: Benjamin Tulkas, Jérôme Urthel, Brice Maeglin, Lenny Aranel, Romain Seregon, Enzo Valaraukar, Thomas Gondolin, Nicolas Ohtar, Thibaut Wilwarin, Corentin Falathar.

Rendez-vous la semaine prochaine pour le dernier match de championnat, pour le derby contre Benfeld. Match à 15h15, RDV 14h30. Les filles jouent à 13h45, venez nombreux pour les supporter pour leur dernier match.

Erstein - Plobsheim 2: 14-15. Les gladiateurs sont tombés les armes à la main.

Le match aller n'avait pas été très glorieux: les rouges avait méchamment pris l'eau à Plobsheim.

Mais voilà, pour le match retour, tel le gladiator "Maximus", les gladiateurs erteinois ont su non seulement relever la tête mais aussi elevé leur niveau de jeu pour faire trembler la forteresse orange.

Le début de match est timide côté rouge, Thibus dans les buts se retrouvant bien seul et un timoré face aux gabarits adverses. Si les coups portés en attaque font mouche, tel le rétiaire Jéromus ou le scissor Bricius, la défense est trop perméable pour contrer efficacement le déferlement des visiteurs.

A 5 min de la pause, Plobsheim mène de 4 buts...

Mais voilà, il ne sera pas dit que la horde de gladiateur du commandant Benitus se laissera anéantir sans combattre.

Les rouges commencent à défendre plus intensément. On récupère quelques ballons et les 2 nouveaux tirones Benjaminius et Lennius arrivent alors à placer leurs coups. A la mi-temps, Erstein est à 2 coups de lance des oranges.

Durant la pause le laniste Benitus prodigue ses conseils: on défend d'abord et en attaque on patiente pour trouver le point faible de l'armure adverse.

Début de période tonitruante des rouges: coup sur coup, Benjaminius, Jéromus et Lennius perforent la ligne de défense orange.

Combattant tel un bestiaire enragé, les ersteinois sont partout.

Les 2 équipes sont au coude à coude jusqu'à la 25ème minute. Mais la force ne sera pas avec nous jusqu'au bout. Revenu à égalité, un petit coup de moins bien et Plobsheim plante 2 coups de poignard dans le dos des rouges. Thibus est à terre, Thomasus, Bricius et toute la bande ont la langue qui commence à traîner parterre. 

Dans un ultime sursaut, Benjaminius nous fait revenir à une unité et on a même la balle d'égalisation à 2 reprises. Un peu trop de précipitation et d'excitation nous feront échouer dans cette tentative d'arracher le match nul. Qui aurait somme toute été mérité et aurait récompensé la progression par rapport au début de championnat.

Reste que c'était pour moi le plus beau match de la saison, avec beaucoup d'intensité et de volonté.

Les gladiateurs du jour: l'homoplaque Thibus, le rétiaire Jéromus, le scissor Bricius, les tirones Benjaminius et Lennius, le thrace Corentinus, le secutor Thomasus, le sagittatirus Enzoius, le mirmillon Romanus, le laquearius Nicolaum, l'essédaire Quentinus.

Molsheim 2 - Erstein: 2-18. Des Pokemons au pays des bisounours

Le match s'annonçait plutôt difficile car à l'aller la victoire n'avait pas été aisée, avec seulement 2 buts d'avance.

Mais ce samedi, les guerriers moslheimois se sont transformés en bisounours. En partie dû certainement à des brulages, des absences, ou autre.

Par contre, du côté rouge, les pokemons étaient bien de sortie. 

Les bleus ne débutant qu'à 6, seuls 6 pokemons débutent la rencontre, les dénommés les pokemons Rouge, Jaune, Or, Saphir, Ranger, Rubis. Les pokemons Diamant, Cristal et Perle restent tapis dans l'ombre du banc, prêts à bondir.

Les rouges prennent rapidement l'ascendant, les bleus étant trop timides et perdant beaucoup de balles. Le pokemon Rouge chipe bon nombre de ballons qui trainent, tandis que les pokemons Jaune, Or et Jaune veillent au grain en défense. Dans les buts, le pokemon Saphir brise les assauts qui réussissent à passer les défense. Les éclairs de tous les pokemons mitraillent la cage adverse. Seul un pokemon est inoffensif. Mais à plusieurs, ils font des étincelles. Tout le monde est à la fête. Quand survient le dernier bisounours, on ne remarque même pas que les locaux jouent à un de plus (en tout pas tout de suite). 

On décide donc (je décide plus précisément...) de continuer comme cela et le reste du match se fera à un de moins. Les pokemons de réserve rentrent à leur tour et font leur travail. A la mi-temps, les rouges sont devant: 2-9.

Le chef pokemon intervient à la pause pour demander à ne pas réitérer la deuxième mi-temps du dernier match où les indiens ersteinois s'étaient un peu trop relâchés. Consigne entendue.

En seconde période, le pokemon Saphir gardera sa cage inviolée et en attaque on continuera sur la lancée de la première mi-temps. Du bon. Du collectif. De la Défense. Score final sans appel: 2-18.

Gros matchs des pokemons Rouge, Saphir et Rubis.

Seul bémol: les pokemons Rubis et Jaune doivent une tournée au chef pokemon pour avoir manqué des immanquables...

Bravo les pokemons: Les pokemons Rouge (Jérôme), Saphir (Quentin), Ranger (Brice), Jaune (Thibaut), Or (Nicolas), Rubis (Thomas), Diamant (Enzo), Cristal (Romain), Perle (Corentin).

Page 5 sur 17

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub