Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Communauté de communes
Intermarché
AlloIncendie
Région Alsace
Forgiarini
Temps2SPORT
Conseil Général du Bas-Rhin

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
RhinClimatisation
Crédit Mutuel
FischerKientzi
Ville d'Erstein
FIDUEST
Petry

3F : à nouveau sur de bons rails

« Pose tes deux mains en canard, c'est la chenille qui redémarre » ! Eh oui, l'échauffement débute dans les couloirs de la salle de Bischoffsheim. Puis, il se poursuit sur le terrain après que les phoques bleues se soient retirés. 
Le match commence après avoir soi-disant "triché" avec "THE arbitre"...

Les premières vingt minutes sont réussies. Pendant dix minutes, la 3F est devant au score puis les deux équipes se rendent but pour but.
Les fixations ne sont pas latérales ce qui permet d'aller plus facilement vers les buts. Les combinaisons sont réussies sauf les bis qui sont compliquées à réaliser en raison de la défense avancée des "Lustucru" en jupette.

Seulement, à 20 minutes 04, les Wolfbergères perdent leur concentration : mauvaises passes, mauvaises réceptions de balles, tirs sur les poteaux ou sur la gardienne... Tout ça est profitable aux recevantes qui créent l'écart par des contre-attaques. Que par leur contre-attaques car la défense des rouges est bien en place même si quelquefois la n°2 et la n°57 nous mettent dans le vent par leur redoutable un contre un. Ce qui leur donne à la pause une avance de +3 (14-11).

La deuxième mi-temps sera semblable à la précédente.
Les sucrettes commencent par une première phase bénéfique qui leur permet de quasiment recoller au score. En effet, il y a juste un petit but de différence à 42 minutes 17 (16-15). Seulement, s'en suit un relâchement qui se traduit par un écart de 5 points.
En fin de rencontre, les ersteinoises se réveillent à nouveau pour revenir à 2 buts mais par une dernière attaque des bleues, elles termineront avec le score de 23-20. (Yoouuhoouu ! Nous avons passé la barre des 20 buts !)

Le match est perdu sur des petits détails, dommage... Mais soyons fières de nous car les recevantes ne s'attendaient pas à un match aussi compliqué au regard de leur large victoire au match aller (8-30).

« Après avoir troqué nos cliques et nos claques contre des cloques et des flaques », direction le resto ! Donc la suite de la soirée se passa dans la bonne humeur autour de sauce tomate en apéritif et d'une coupe glacée noix/fraise ah non plutôt noix/citron mais sans bouchée à la reine (grrr).

Gardienne : Ginette (pas de stats pour tes arrêts... M***** F*****)
Joueuses : Ccchhhloé, Nanie (3), John (2), Capt'N (5), Gégé2, Joker, Moup (1), Bretzel (2), Mymy (1), Schtroumpfette et Troti (6)

3F : Mother ...

L'équipe 3F avait comme objectif de continuer sur la même lignée que les deux autres équipes féminines. On compte deux victoires ce week-end donc pourquoi PAS une troisième ?
Je vais surtout vous parler du "PAS"...

Un manque de rythme offensif que ce soit pour le réengagement ou pour les fixations. D'ailleurs quand il faut aller fixer, il y a trop de latéralité et lorsque l'intervalle se crée, on se complique la vie à tirer au-dessus des adversaires. Les tirs sont sur la gardienne et même en contre-attaque, on arrive encore à tirer en haut tout en sachant que la gardienne arrête toutes ces balles.
Après, quelquefois la mire est ajustée sur des annonces de tabou et de rentrée d'arrière.

La score aurait pu être encore plus catastrophique. Mais comme d'hab' notre gardienne de choc est, elle, plus que dans son match ! Elle nous sauve plus d'une fois quand notre défense est bancale avec la prise en stricte de la n°30.

Aucun paramètre ne pouvait permettre une victoire... (mi-temps : 3-5; fin : 7-14)

L'équipe a pris l'eau pendant cette rencontre et a le vague à l'âme (mais toujours la bière à la main). L'équipage est à nouveau dans une tempête et se retrouve au creux de la vague. Il est temps qu'on trouve un moyen pour éviter ces rechutes !

Coach : James
Gardienne : Ginette (19 arrêts)
Joueuses : Nanie, John (1), Capt'N, Gégé2, Joker (1), Moup (1), Marion, Bretzel (1), Mymy, Schtroumpfette et Troti (3)

3F : La machine s'est souvent enrayée mais...

La saison de la 3F est en dent de scie. Les bons matchs peuvent être suivis par des moins bonnes performances et inversement, peut-être par un souci d'orgueil, après une défaite, les filles montrent leur plus beau handball. Alors, la large victoire du week-end dernier présage-t-il une mauvaise nouvelle ?

En ce vendredi 10 février, les Wolfbergères recevaient Val d'Argent. C'est une équipe jeune et dont les résultats sont semblables à Erstein : irréguliers. Bref, la méfiance est de mise. James fait son discours, donne les consignes avant que les baskets foulent le terrain pour l'échauffement. Il est dit qu'il faut se mettre tout de suite dans le match et en aucun cas laisser prendre le large aux vertes. Pour cela, il faut une bonne défense pour soutenir Ginette et offensivement, prendre le temps de fixer puis si cela ne suffit pas, annoncer des combinaisons.

Top départ pour 1 heure de confrontation !
Dès 30 secondes, Moup permet à son équipe de marquer le premier but. L'adversaire répondra par un but à la quatrième minute. Par la défense bien en place et les lacets roses de Ginette, Val d'Argent n'arrivent pas à passer devant. Seulement, du côté de la 3F, le chemin des filets est semé d’embûches... Cela est dû à des tirs aux ailes trop forcés, des fixations sans réussite, des tirs sur la gardienne.
Sur un pénalty, Mymy débloque à nouveau le compteur qui sera suivi de John de son aile. Il était temps que les filles se réveillent car au bout de 15 minutes le score n'est que de 3-1. Mais l'avantage des +2, va vite se réduire car il y a moins de vigilance : des passes de relance pas assurées, des tirs précipités et un pivot qui sème la pagaille dans la défense. L'égalité est de nouveau là, 3-3 à 18mins16.
La mi-temps approche et une nouvelle période d'un bon jeu collectif de la part d'Erstein permet de terminer sur 8-5 grâce aux buts d'Audrey et de Marion.

Pendant la pause, l'équipe prend en compte le fait que la défense doit continuer avec la même agressivité et en empêchant le jeu avec le pivot. L'attaque doit être plus posée sauf lorsqu'il est possible de pousser le ballon en contre-attaque.

La deuxième mi-temps débute en infligeant un +3 aux adversaires avec l'aide de Troti, Nanie et Bretzel. Puis, le syndrome de la « dent de scie » revient au galop car pendant les dix prochaines minutes, le +7 d'avance se réduit. La table de marque affiche 12-8 à 49 minutes.
Simulations, nerfs qui craquent, les vertes s'énervent en attaque et par un arbitrage discutable, les sanctions de 2 minutes fusent. Les rouges se retrouvent souvent à une joueuse de moins. Peu importe, la solidarité est là en défense et on s'applique d'autant plus en attaque.
La tension commence à monter sur le terrain alors vivement que cette rencontre s'achève. Les dernières minutes du match sont positives, l'écart s’agrandit par les arrêts de Ginette et les bonnes finitions offensives.
Finalement, il n'y aura pas eu de mauvais présage en vu du résultat victorieux16-8 !

Après le cri de victoire, les applaudissements à notre public, place aux pâtes au pesto de Marion et une longue soirée comme nous savons bien les faire !

Coach : James
Gardienne : Ginette (11 arrêts)
Joueuses : Nanie (1), John (2), Audrey (4), Gégé2, Moup (1), Marion(1), Bretzel (1), Mymy (2), Schtroumpfette et Troti (4)

3F : "Que demande un joueur de hand qui n'a plus de montre ?"

Arrivées coûte que coûte à Villé, certaines filles se changent au plus vite pour rejoindre leur coéquipières déjà en train de s'échauffer.

Cette cadence, on pensait la retrouver sur le terrain dès la première seconde de cette rencontre. Cependant, les sucrettes ne sont toujours pas passées à l'essence donc le diesel ralentit la locomotive... Les recevantes prennent la tête pendant dix minutes. 
Alors, les Wolfbergères se concentrent et ne paniquent pas. Elles se rappellent du spitch du capt'N, que ça peut être un match piège ! Elles mettent tout en oeuvre pour revenir au score et c'est plutôt bien réussi.

En effet, 10 minutes 39 marque le début d'un tout nouveau match. Les fixations, les combinaisons, les un contre un et les contre-attaques sont rondement menés.
L'écart se fait d'autant plus quand la défense est solidaire. Le mur ersteinois arrive à contrer plusieurs balles. Même les nombreuses fois où la 3F est sanctionnée de plusieurs 2 minutes, l'intensité défensive restera identique. On arrive à défendre nos buts avec 4 joueuses de champ et une gardienne en grande forme !

Malgré un début difficile, cette confrontation se déroulera de la meilleure des manières. La prise en strict de Troti n'empêchera pas au reste de l'équipe de marquer des buts supplémentaires. À un moment, la moutarde lui est montée au nez et notre dijonnaise, pour la première fois, met la balle au fond des filets ! La cerise sur le gâteau sera le but de Ginette à la fin de ces 60 minutes sur un jet franc direct qui nous permettera de finir sur un écart de +10... EXPLOSION DE JOIE !!!!

Après un verre pour pouvoir fêter cette victoire et encourager un minimum la 4M, c'est direction le Sri Shaï Ram.
Là-bas, "la chasse est ouverte" avec "une patate et une frite" d'enfer. Quelques "poutrelles" et "café renversé" furent de la partie. Bref, l'équipe de France les ont reçues en étant à nouveau champion du monde, nous nous avons les six étoiles pour les troisièmes mi-temps !!

Mi-temps : 4-9 Fin du match : 11-21
Coach : Amélie (merci pour tes conseils et la prochaine fois nous serons plus disciplinées lors des temps morts, promis ! Ahaha)
Gardienne : Ginette (27 arrêts + 1 but)
Joueuses : La dijonnaise (1), Nanie, Nath (3), Audrey (3), Gégé2, Joker, Moup, Marion, Bretzel (3), Schtroumpfette et Troti (10)

Réponse à une des meilleures blagues de la soirée (ou pas...) : Bah l'heure !

3F : Un match "cacastrophe"

Ce week-end, la 3F faisait une parenthèse dans son championnat. Elle rencontrait Hœnheim pour un match de coupe. 

L'échauffement se fait au ralenti et malheureusement ce rythme sera le même durant les 60 minutes suivantes... Si bien que les recevantes marquent 8 buts avant que Marion ne débloque le compteur des rouges. L'écart ne sera jamais réduit. 

Trop d'approximations dans les passes ainsi que dans les tirs et James est même obligé de donner une astuce pour réussir à courir : " Vous mettez un pied devant l'autre de plus en plus vite. Vous savez toutes le faire, nan? ". Car oui, le repli défensif n'est pas souvent réalisé. Ainsi, les contre-attaques s'enchaînent sans que les sucrettes ne s'y opposent...

Il y a eu quand même quelques points positifs lors de cette rencontre : les arrêts de Ginette dont plusieurs sur penalty, des fixations dans les intervalles vues à l'entraînement qui ont permis de réaliser de belles actions. 

À la mi-temps, il y a 15-05 et à la fin, la table de marque inscrit 34-12.

L'aventure se termine là mais les Wolfberger ne vont pas baisser les bras et vont continuer de défendre leur place dans leur championnat. 

Coach : James

Gardienne : Ginette

Joueuses : La Dijonnaise, John, Audrey (1), Gégé2, Joker (2), Marion (3), Bretzel (4), Mimi, Schtroumpfette et Troti (2)

Page 4 sur 13

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub