Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Temps2SPORT
Région Alsace
Communauté de communes
Forgiarini
AlloIncendie
Conseil Général du Bas-Rhin
Intermarché

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
FIDUEST
Petry
Crédit Mutuel
FischerKientzi
RhinClimatisation
Ville d'Erstein

3F : Ne vous endormissez pas !

Les filles arrivent en ayant plus ou moins dormies. Elles se réveillent doucement lors de l'échauffement.

Le match commence et les rouges ont, dès le début, trouvé leur énergie (à 35 secondes : premier but d'Estelle).
Mais que nenni ! Cela n'est qu'un mirage, le dur réveil du dimanche matin se ressent sur le terrain. Les sucrettes restent bloquées à 3 buts pendant 12 minutes, jusqu'à ce que Soline débloque la situation. Nous arrivons encore à mettre au fond du filet 2 buts avant la pause (6-3).

Tout le monde se rassemble dans le vestiaire autour du roi Bescherelle (voir le titre) pour écouter ses consignes qui sont :
→ prendre en strict la seule buteuse adverse
→ continuer à mettre du rythme en attaque
→ les demis doivent annoncer les combinaisons travaillées à l'entraînement

Le sifflet de l'arbitre lance la deuxième partie du match.
Gaëlle prend en strict la numéro 7 puis Soline prend la relève à la fin de la rencontre. Cette défense donne des difficultés à l'attaque de Mutzig.
Notre attaque est correcte, Nath nous met des buts improbables, Simone chipe la balle et part en contre-attaque sans que les violettes ne réagissent.

A la fin du match, la défense n'est plus au point laissant Audrey seule, à un moment. Un petit relâchement qui n'aura pas de grandes conséquences car l'équipe recevante finit sur une victoire de 15 à 9.

Un bibeleskäs nous attend pour fêter notre victoire !!

Coachs : James dit "roi Bescherelle" et Aurel
Gardienne : Harmonie
Joueuses : Simone (1), Constance (1), Nanie, Nath (4), Audrey, Marion, Estelle (3), Soline (2), Amélie et Gaëlle (4)

PRAY FOR PARIS

3F : Koh-Lanta à Villé

Arrivés sur le lieu de l'épreuve, les KOROK mettent leur tenue de combat et commencent à s'échauffer.
Les rouges sont un peu perdues car leur capt'N est dispensée de sport par avis du médecin. Mais nous le faisons sérieusement vu que cette rencontre, nous le savons, est à notre portée.

Le "Denis BROGNIART" d'une soirée lance le début du match.

Les Korok réalisent avec brio l'épreuve des poteaux. Après quelques minutes, les filles comprennent que cela est inutile parce qu'elles ne sont pas encore en final.
Par question de survie, il faut donc juste réussir à activer le feu. Aussitôt dit ... Aussitôt fait ...
+1, +2, +3, +4 ... +16 à la fin de la mi-temps.

Deuxième partie de ce défi entre KOROK et LANTANAÏ, c'est une nouvelle stratégie.
En ayant le feu, les guerrières peuvent mieux se nourrir alors pour cela nous partons à la chasse et à la cueillette des balles. Nous essayons la dissuasion et la gratte.
Cette tactique est plus ou moins concluante. Il est vrai que des victuailles sont mis sur le feu cependant quelquefois nos harpons rattent la cible et permettent aux adversaires de marquer (ce qui rend la foule en délire).

Jusqu'au bout, le feu a été alimenté et les épreuves ont été réussies avec succès ce qui amène à la victoire des KOROK.
Equ3F 20151107 221203Ce soir, c'est nous qui ramenons le totem sur le campement et que ça fait du bien, surtout que ce n'est pas tout...
En effet, nous remportons également l'épreuve de confort donc direction Sélestat pour une pizza et pour un cours d'astronomie selon Ginette.

0-16 à la mi-temps
5-33 à la fin du match

Coach : James et Audrey
Gardienne : Ginette
Joueuses : Marina, Simone, Nanie, Nath, Marion, Chantal, Estelle, Soline et Gaëlle

3F : Quelques secondes d'inattention

Quand y a du vert, y a espoir !
Alors, les coéquipières d'Audrey sont motivées à se battre pour la victoire.

La motivation se reflète sur le terrain. Les rouges mettent en place, dès les premières secondes, une défense infranchissable. Ce qui au cours du jeu mit le doute chez les vertes voire les tracassèrent. La défense a permis de récupérer des balles montées en contre.
Cependant, le mur ersteinois connaît quelques fissures : les pivots qui se déplacent trop facilement, des 1 contre 1 mal gérés au niveau des ailes, des replis défensifs pas toujours assurés...

Le relâchement permet à Barr de prendre un peu de points d'avance mais ces points ne seront jamais rattrapés par Erstein.

Effectivement, si on note une belle défense, l'offensif n'est pas au top du top. Les filles ne cadrent pas ou elles tirent sur la gardienne.

La conclusion de ce match est encore une défaite de 2 petits buts (14-16; 4-6 à la mi-temps).

Coach : Aurel
Gardienne : Ginette
Joueuses : Simone, Constance, Nanie, Nath, Amélie, Marion, Audrey, Estelle et Gaëlle

 

Continuons à défendre comme lors de cette rencontre et les prochains matchs pourront finir en notre faveur !!
Allez les filles, on est en progression !!
TEQUILA TEQUILA !! PAF PAF PAF !!



3F : 2 minutes 22 de "calvaire"

Ce match, c'est l'histoire du dernier Kinder Bueno dans le magasin. Les sucrettes avaient la main dessus pendant 57 minutes 38 mais une bousculade d'Hautepierre les éloignent de leur bien.

Pourquoi cette conclusion à ce match ?

On peut bien se le demander vu que les filles proposent globalement un bon jeu.
Les rouges sont solidaires avec leur gardienne qui peut ainsi faire de belles parades. La relance offensive n'est pas toujours assurée à la finition même si on peut noter de la réussite.
Tout ça "shaké" fait que les  Ersteinoises arrivent à prendre une avance, jusqu'à +3.

Avec ce shéma, la victoire est à leur portée.
Seulement, c'est sans compter de la fatigue qui s'accumule à cause du nombre de remplaçantes (2 en première mi-temps et 1 en deuxième).
De ce fait, les locales sont moins agressives en défense à la fin de la rencontre. Elles se précipitent en attaque et n'assurent pas leur passe. Alors, les blanches et les bleues se jettent sur l'occasion pour passer devant.

Voilà...

En réalisant, qu'après s'être battue tout le long de ces 60 minutes, le score n'est pas en leur faveur (11-13 alors qu'à la mi-temps, il y avait 6-5), les rouges de maillot sont également rouges de fatigue et rouges de frustration.

Coach : James
Gardienne :
Amélie
Joueuses :
Simone, Nanie (1), Nath (3), Audrey (3), Marion (1), Chantal, Estelle (2) et Gaëlle (2)

3F : A oublier jusqu'à la revanche !

Un match commençant avec du retard dû à un problème technique, oblige la 3F à se reconcentrer avant le début de la rencontre.

Elles mettent le premier but mais la défense n'est pas efficace et la finition de l'offensive n'est pas aboutie. Ainsi l'ASPTT prend de l'avance jusqu'à +6. C'est alors qu'Erstein, comme à sa mauvaise habitube, se réveille seulement à la fin de la première période. Elles aident mieux leur gardienne et se libèrent en attaque ce qui donne le score de 10-5 à la mi-temps.

James donne ses consignes au même instant que les rouges reprennent leur souffle (c'est que la salle est grande !!).

C'est reparti en ayant la volonté de rester sur le même rythme que les 10 dernières minutes. Seulement, la défense d'en face change et passe en 1-5 ce qui perturbe les Ersteinoises. On n'assure plus la défense et donc on laissa les oranges gagner ce match sans leur barrer le chemin.

La défaite s'élève à 24-08 plus quelques blessées...

Coach : James
Gardienne : Ginette
Joueuses : Simone, Constance, Nanie (2), Audrey (1), Nath, Moup, Marion, Estelle (1), Amélie (2) et Gaëlle (2)

Page 9 sur 13

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub