Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Temps2SPORT
Communauté de communes
Forgiarini
AlloIncendie
Intermarché
Région Alsace
Conseil Général du Bas-Rhin

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Crédit Mutuel
FIDUEST
Petry
FischerKientzi
Ville d'Erstein
RhinClimatisation

3F : Un match bien maussade comme ce dimanche pluvieux...

Comme un air de déjà vu ...

Pourquoi ?


- le moteur diesel de l'équipe a du mal à se chauffer
- des passes qui n'arrivent pas à destination des coéquipières
- des tirs qui font briller la gardienne adverse car on ne vise pas là où il faut
- une défense qui est fluctuante et qui permet à Hautepierre de rattraper leur retard
- un avantage des rouges pendant quasi tout le match et perdu en deuxième mi-temps

Le match retour est à l'identique du match aller. Une illusion de victoire plane tout le long de la rencontre.
Mais par soucis de ne pas gérer la pression ou d'être trop persuadée de remporter 3 points en plus sur le classement, Erstein n'a pas pu garder les 5 buts d'avance à la pause (6-11) et termine sur un match nul.

Le résultat ne satisfait personne ni le coach ni les joueuses car l'équipe recevante n'alignait que 6 joueuses. Le score 16-16 nous restera en travers de la gorge.

Coach : James
Gardienne : Amélie
Joueuses : Constance, Nanie (1), Nath (1), Audrey, Moup, Marion, Chantal, Gaëlle B. (7 + merci d'être venue) et Gaëlle G. (7)

3F : Nous ne leur avons pas rendu les choses faciles !

Après un échauffement appliqué de la part d'Erstein, James rassemble ses troupes pour mettre en place la tactique de jeu et pour les motiver.

Le coup de sifflet donné, c'est parti pour 60 minutes de confrontation contre les premières .
ASPTT venu sans leur sérieux n'arrive pas à prendre une grande avance. Eh oui ! Les rouges ne font pas les mêmes erreurs que la semaine dernière. La défense est bien en place et l'attaque n'est pas précipitée. Cette première mi-temps n'est pas si mal malgré quelques maladresses. Rien n'est parfait :

- des pivots adverses seuls ou des croisés bouleversent la défense
- des empiétements, quelques tirs précipités ou des balles qui ne vont pas jusqu'aux ailes

Cependant, à la pause rien n'est perdu, 5 buts séparent les deux équipes (7-12).
Le coach et l'équipe, sans prétention, savent qu'ils sont capables de faire tomber cette équipe invaincue depuis le début du championnat. Il faut juste se remettre dans le match avec la même intensité qu'en première période et gommer les petites fautes défensives. Nous en avons les capacités !!

Deuxième mi-temps avec moins de réussite...
Les adversaires marquent avec plus d'efficacité que la 3F. Nos tirs ne sont pas cadrés ou sur la gardienne jusqu'à 44 minutes 12 où Gégé débloque la situation. La défense, en prenant deux joueuses strasbourgeoises en stricte, tente de les déboussoler mais ce n'est pas chose facile. Bien qu'il y ait des failles dans notre mur défensif, Ginette fait quand même de belles parades dans ses buts. ASPTT prend de plus en plus le large et on finit sur un score de 11-22 mais surtout autour de quelques verres et des croque-monsieur (MIAM !).

Coach : James
Gardienne : Ginette
Joueuses : Marina, Constance, Nanie, Nath, Audrey (1), Moup, Marion, Gégé (3), Bretzel (1), Mini (4) et Gaëlle (2)

Merci aux filles venues en renfort !!

3F : Ecart de -16 pour l'année 2016 ...

Le début de cette première rencontre de l'année 2016 de la 3F commence avec une réussite, braver avec brio la tempête de neige qui s'abat sur la plaine alsacienne.
Mais cette victoire sera bien la seule de ce samedi soir, malheureusement.

Les filles essayent de se réchauffer lors de leur entraînement avant de se lancer dans leur match. Un match que nous pensions à notre portée.
Seulement, c'est sans compter les erreurs qui s'enchaînent les unes après les autres : les sucrettes se débarrassent trop vite de leur balle, elles tirent sur la gardienne ou hors cadre et aucune joueuse n'a su assurer les pénaltys.
Le point fort de l'équipe n'est pas non plus présent, la défense est égale au niveau de l'attaque...

Plus le temps défile plus les conséquences de la trêve de Noël se font ressentir.
On encaisse 11 buts en première mi-temps alors qu'on en marque que 4 et la deuxième mi-temps est encore plus castratophique car seul 1 but arrive au fond du filet adverse tandis qu'Obernai reste constant avec 10 buts. (Score final : 21-5)

Le restaurant d'après-match, avec les pizzas, les pâtes et la bonne humeur (malgré tout), permet d'oublier cette rencontre qui a été une cerise sur le gâteau sans la cerise et sans le gâteau...

Coach : James
Gardienne : Ginette
Joueuses : Simone, Constance, Nanie, Nath, Audrey, Moup (1), Marion, Chantal (1), Bretzel, Virginie et Gaëlle (3)

3F : Derby et confettis

On connaît tous au moins une des confrontations telles que : Le Joker/Batman, Magneto/X-Men, Scar/Simba, Gargamel/Les Schtrompfs, Dark Vador/Luke Skywalker, Vegeta/Sangoku, ... mais ce qui va suivre est bien plus palpitant. C'est le face-à face entre Gerstheim et Erstein.

Le froid extérieur n'est pas présent dans la salle.
Nous savons que si nous voulons remporter le match, il faudra être forte et solidaire en défense. L'attaque devra être posée si nous n'arrivons pas à monter la balle en contre-attaque.

Pendant tout le match, les rouges ne laisseront pas beaucoup de possibilités aux noires en attaque.
La défense est bien en place et si quelquefois une adversaire réussit à passer, Ginette est là pour faire de belles parades. Cette défense reflète bien le score car seul un petit but est inscrit par les recevantes en première mi-temps et quatre autres dans la deuxième partie.

En revanche, notre attaque n'est pas équivalente à notre défense 5-1.
Quelques tirs sont précipités ou sur la gardienne. Nous n'écoutons pas les annonces faites par la demi. Des pénaltys ne sont pas assurés. Donc comme d'habitude, c'est l'attaque qui pêche, même si tout n'est pas noir. Des contre-attaques et des initiatives offensives aboutissent au fond du filet.
On compte à la table de marque 1-6 à la première période puis à la fin 5-11. Ce match attendu finit donc comme nous le voulions.

. . . . . . . . . . Et une ! Et deux ! Et trois victoires ! . . . . . . . . . .

Nos progrès se font ressentir et ils nous permettront d'aborder les matchs retours avec plus d'assurance, si nous continuons à gommer nos petits défauts.

Coach : James
Gardiennes :
Ginette et Harmonie
Joueuses :
Simone, Nanie, Audrey, Moup, Marion, Chantal, Estelle, Amélie et Gaëlle

3F : Ne vous endormissez pas !

Les filles arrivent en ayant plus ou moins dormies. Elles se réveillent doucement lors de l'échauffement.

Le match commence et les rouges ont, dès le début, trouvé leur énergie (à 35 secondes : premier but d'Estelle).
Mais que nenni ! Cela n'est qu'un mirage, le dur réveil du dimanche matin se ressent sur le terrain. Les sucrettes restent bloquées à 3 buts pendant 12 minutes, jusqu'à ce que Soline débloque la situation. Nous arrivons encore à mettre au fond du filet 2 buts avant la pause (6-3).

Tout le monde se rassemble dans le vestiaire autour du roi Bescherelle (voir le titre) pour écouter ses consignes qui sont :
→ prendre en strict la seule buteuse adverse
→ continuer à mettre du rythme en attaque
→ les demis doivent annoncer les combinaisons travaillées à l'entraînement

Le sifflet de l'arbitre lance la deuxième partie du match.
Gaëlle prend en strict la numéro 7 puis Soline prend la relève à la fin de la rencontre. Cette défense donne des difficultés à l'attaque de Mutzig.
Notre attaque est correcte, Nath nous met des buts improbables, Simone chipe la balle et part en contre-attaque sans que les violettes ne réagissent.

A la fin du match, la défense n'est plus au point laissant Audrey seule, à un moment. Un petit relâchement qui n'aura pas de grandes conséquences car l'équipe recevante finit sur une victoire de 15 à 9.

Un bibeleskäs nous attend pour fêter notre victoire !!

Coachs : James dit "roi Bescherelle" et Aurel
Gardienne : Harmonie
Joueuses : Simone (1), Constance (1), Nanie, Nath (4), Audrey, Marion, Estelle (3), Soline (2), Amélie et Gaëlle (4)

PRAY FOR PARIS

Page 9 sur 14

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub