Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Christelle Clauss Immo
Signe du temps
La Casa Des Papilles
Dress Code
Take&Go
Eram

Nos sponsors

Rendez-leur visite.
Internorm
Région Alsace
Temps2SPORT
Communauté de communes
FischerKientzi
Intermarché
Ville d'Erstein
AlloIncendie

3F : "Que demande un joueur de hand qui n'a plus de montre ?"

Arrivées coûte que coûte à Villé, certaines filles se changent au plus vite pour rejoindre leur coéquipières déjà en train de s'échauffer.

Cette cadence, on pensait la retrouver sur le terrain dès la première seconde de cette rencontre. Cependant, les sucrettes ne sont toujours pas passées à l'essence donc le diesel ralentit la locomotive... Les recevantes prennent la tête pendant dix minutes. 
Alors, les Wolfbergères se concentrent et ne paniquent pas. Elles se rappellent du spitch du capt'N, que ça peut être un match piège ! Elles mettent tout en oeuvre pour revenir au score et c'est plutôt bien réussi.

En effet, 10 minutes 39 marque le début d'un tout nouveau match. Les fixations, les combinaisons, les un contre un et les contre-attaques sont rondement menés.
L'écart se fait d'autant plus quand la défense est solidaire. Le mur ersteinois arrive à contrer plusieurs balles. Même les nombreuses fois où la 3F est sanctionnée de plusieurs 2 minutes, l'intensité défensive restera identique. On arrive à défendre nos buts avec 4 joueuses de champ et une gardienne en grande forme !

Malgré un début difficile, cette confrontation se déroulera de la meilleure des manières. La prise en strict de Troti n'empêchera pas au reste de l'équipe de marquer des buts supplémentaires. À un moment, la moutarde lui est montée au nez et notre dijonnaise, pour la première fois, met la balle au fond des filets ! La cerise sur le gâteau sera le but de Ginette à la fin de ces 60 minutes sur un jet franc direct qui nous permettera de finir sur un écart de +10... EXPLOSION DE JOIE !!!!

Après un verre pour pouvoir fêter cette victoire et encourager un minimum la 4M, c'est direction le Sri Shaï Ram.
Là-bas, "la chasse est ouverte" avec "une patate et une frite" d'enfer. Quelques "poutrelles" et "café renversé" furent de la partie. Bref, l'équipe de France les ont reçues en étant à nouveau champion du monde, nous nous avons les six étoiles pour les troisièmes mi-temps !!

Mi-temps : 4-9 Fin du match : 11-21
Coach : Amélie (merci pour tes conseils et la prochaine fois nous serons plus disciplinées lors des temps morts, promis ! Ahaha)
Gardienne : Ginette (27 arrêts + 1 but)
Joueuses : La dijonnaise (1), Nanie, Nath (3), Audrey (3), Gégé2, Joker, Moup, Marion, Bretzel (3), Schtroumpfette et Troti (10)

Réponse à une des meilleures blagues de la soirée (ou pas...) : Bah l'heure !

3F : Un match "cacastrophe"

Ce week-end, la 3F faisait une parenthèse dans son championnat. Elle rencontrait Hœnheim pour un match de coupe. 

L'échauffement se fait au ralenti et malheureusement ce rythme sera le même durant les 60 minutes suivantes... Si bien que les recevantes marquent 8 buts avant que Marion ne débloque le compteur des rouges. L'écart ne sera jamais réduit. 

Trop d'approximations dans les passes ainsi que dans les tirs et James est même obligé de donner une astuce pour réussir à courir : " Vous mettez un pied devant l'autre de plus en plus vite. Vous savez toutes le faire, nan? ". Car oui, le repli défensif n'est pas souvent réalisé. Ainsi, les contre-attaques s'enchaînent sans que les sucrettes ne s'y opposent...

Il y a eu quand même quelques points positifs lors de cette rencontre : les arrêts de Ginette dont plusieurs sur penalty, des fixations dans les intervalles vues à l'entraînement qui ont permis de réaliser de belles actions. 

À la mi-temps, il y a 15-05 et à la fin, la table de marque inscrit 34-12.

L'aventure se termine là mais les Wolfberger ne vont pas baisser les bras et vont continuer de défendre leur place dans leur championnat. 

Coach : James

Gardienne : Ginette

Joueuses : La Dijonnaise, John, Audrey (1), Gégé2, Joker (2), Marion (3), Bretzel (4), Mimi, Schtroumpfette et Troti (2)

Un début d'année qui commence bien

Pour son 1er match de l'année, les sucrettes se déplaçaient à Eckbolsheim, actuel 2ème. Pour ce déplacement, la 3F doit palier aux absences de Troti, Schtroumpfette et la Dijonnaise. Ainsi, il ne reste que 9 survivantes en ce jour de neige. L'échauffement est long et complet. Les filles se préparent à livrer bataille.Les consignes sont données : intensité en défense, montée de balles si possible et attaques simples avec combinaisons.Le début de match est tendu, aucune équipe n'arrive à marquer, la défense des rouges est compacte et solide tandis que l'attaque est un peu brouillonne. Le 1er but du match sera marqué par les vertes, 1-0 pour Eckbo à la 10ème. Puis les rouges répliquent immédiatement si bien qu'à la 15ème, elles mènent 3-2. A partir de ce moment, les filles resteront devant jusqu'au bout.Après un temps-mort pour recadrer tout le monde, les filles marquent 3 but coup sur coup et atteignent la mi-temps sur le score de 3-6.A la mi-temps, les consignes sont simples : continuer à mettre de l'intensité en défense et devant jouer plus en mouvement et aller tirer de loin.

Le début de 2ème démarre parfaitement, Nath par deux fois trouvent le chemin du but dont une fois sur un taboo renversé très bien joué.+5 à la 35ème, peut être un peu d'euphorie chez les sucrettes qui vont laisser l'arrière gauche d'Eckbo fusiller Ginette et voilà les vertes revenues à 1 but à la 45ème.Temps mort de suite pour remobiliser les troupes et surtout pour rester en tête pendant ce match.Dans la foulée Myriam nous gratifie d'un but à l'aile sur 1/1 et d'un but sur 7 mètres alors que de l'autre côté la défense est de nouveau présente et Ginette toujours autant impériale dans ses cages. Les filles repassent à +3 et il reste 5 minutes à jouer.Les ballons vont de gauche à droite et de droite à gauche sans jamais aboutir.Eckbo revient à deux buts à 1 minute 20. Les filles engagent, font tourner la balle. Temps mort demandé à 30 secondes de la fin. Dernières consignes : faire tourner, fixer, provoquer et chercher des fautes pour ne pas perdre le ballon et si jamais il devait y avoir perte de balle, tout de suite repli.Les filles remontent sur le terrain et appliquent les consignes demandées.Victoire 10-12.

Bravo à vous toutes pour cette victoire, vous la méritez vraiment sur l'ensemble du match. Les coachs : James, Steph et Noa (qui était censée réviser...)

Les joueuses : Ginette au but ; Nath (3), Mimi (3), Moup (2), Estelle (2), Nanie (1), Audrey (1), Géraldine et Marion.

3F : Décollage raté à Entzheim

Tout commença par ce qu'on n'aurait jamais cru ... John était prête à l'heure pour l'embarquement et même avant plusieurs de ses coéquipières. Donc tous les voyants étaient au vert dans le cockpit pour partir vers un dimanche gagnant !
Seulement, le premier couac fut que Troti prenne place dans la tour de contrôle pour se charger du GPS et obligea (comme d'hab) à visiter un peu la belle Alsace. Oups, c'est encore de sa faute...

L'équipe arrive quand même à bon port et elle découvre la salle avec son terrain glissant. L'échauffement est nécessaire pour se réchauffer, c'est que ça caille dans cette patinoire !

Ensuite, la rencontre continue sur la lancée du premier couac : problème de direction...
Que ce soit à cause des tirs précipités, des tirs sur la gardienne ou les poteaux, la balle (sans colle, attention !) ne trouve pas le chemin des filets.

On peut se dire que même si l'attaque n'est pas à son sommet, la défense peut encore rattraper ce manque de réussite.
Il est vrai que notre 5-1 a parfois déboussolé les jaunes mais peut être le manque de communication ou le fait de ne pas assez flotter fait que l'équipe recevante arrive facilement au but. En plus de leur réussite en attaque placée, en deuxième mi-temps les sucrettes subissent trop de contre-attaques à cause d'imprécisions offensives et d'un manque de repli défensif.

Cependant, tous ces problèmes sont nuancés par la réussite de Marion aux 9 mètres (désolé les recruteurs ne vont toujours pas te repérer car il n'y a pas les stats sur la feuille de match ahahah), des pénaltys ainsi que l'agressivité défensive présente de temps à autre.

Mi-temps : 8-4
Fin de match : 21-12 (donc en plus d'un mauvais décollage, l'atterrissage se réalise également en catastrophe)

Coach : James et Steph
Gardienne : Ginette
Joueuses : John, Audrey, Géraldine, Marion, Bretzel, Myriam, Virginie et Troti

3F : Tilleul ou verveine ? Mais avec de la menthe !

En ce fin de marathon du samedi, la 3F recevait les premières du championnat : Marckolsheim.
L'équipe est anxieuse avant cette rencontre pourtant les filles ont les capacités pour se défendre avec honneur et puis après tout "en face, elles font caca comme nous !". Après cette intervention belle et poétique du coach pour faire baisser la pression, les rouges rentrent en scène.

Le début est laborieux par le 0-5 infligé par les bleues et noires au bout de 11 minutes 22. Pourtant la défense en 1-5 est plutôt efficace, le match s'annonce difficile.
Par les deux premiers buts d'Aurel, les sucrettes reprennent du poil de la bête et réduisent l'écart jusqu'à revenir à trois buts. Seulement, tantôt notre défense est agressive, tantôt elle ne l'est plus ; parfois l'attaque est efficace, parfois il y a des mauvaises passes, marchés, reprises... Alors l'adversaire n'est pas inquiétée d'une quelconque remontée d'Erstein.

Le score est de 07-11 à la pause. Donc James donne les consignes pour gommer les défauts de cette première période, car oui, rien n'est perdu, il ne faut rien lâcher !

La reprise n'est pas la plus optimale. Il y a trop de latéralité en offensif, pas assez de fixations. De plus, le repli défensif (demandé à la pause) n'est pas assez rapide alors les contre-attaques s'enchaînent. L'écart de quatre buts ne cessent d'augmenter mais sportivement, les buveuses de crémant ne baisseront pas les bras.
Cette rencontre s'achève sur 14-26.

En résumé, ce match était similaire à ce qui s'est passé dans les tribunes. Les supporters de Marcko venus en force et étant actifs pendant toutes ces soixante minutes l'ont remporté sur les Ersteinois en difficulté pour faire entendre leurs encouragements qui auraient pu aider à booster et porter les rouges dans les difficultés.

Ensuite, Louis XVI, John Cena, James Bond, Jesus, Batman, Oui-Oui, Madonna et bien d'autres se sont retrouvés (sans tricherie biiiieeeen sûûûûûr !) autour d'un ou plusieurs verres pour bien finir cette confrontation perdue mais avec combativité !

Coach : James et Steph
Gardienne : Ginette
Joueuses : Chloé, Nanie (1), John (1), Audrey (1), Marion, Géraldine, Moup (2), Myriam (1), Aurel (4), Virginie et Troti (4) 

Page 5 sur 13

Joomla templates by Joomlashine (layout based on jsn_mico_free template, style by Benoit W.)
Masquer pub